Un matériau de haute technologie pour des villes durables : Lafarge et le LCPC exposent le béton à la Ville Européenne des Sciences au Grand Palais à Paris

29.10.2008
 

 

Du 14 ou 16 novembre, Lafarge et le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC), convient petits et grands au Grand Palais pour découvrir ou redécouvrir toutes les facettes du béton, à l'occasion de la Ville européenne des sciences, coup d'envoi de la Fête de la Science. Un voyage au cœur du matériau, donnant à voir toutes les possibilités offertes par un mélange d'eau, de sable, de granulats et de ciment, si simple en apparence, mais devenu grâce à la recherche un matériau de haute technicité !

Bienvenue au « Jardin technologique du Béton » !

L'espace Lafarge / LCPC (stand n°26), invite à une promenade au « Jardin technologique du béton », une visite rythmée en quatre étapes :

  • « La nature du béton, une pierre qui coule de source »
    Cet espace présente les différents composants du béton : des ressources naturelles et locales, disponibles en grande quantité. Le béton est une matière vivante, un produit frais qui doit être consommé localement.
  • « Il était une fois l'histoire technologique du béton »
    Les portes des laboratoires de recherche s'ouvrent sur la recherche fondamentale menée par les chercheurs depuis une vingtaine d'années, qui a permis des résultats innovants, faisant ainsi du béton un matériau de haute technologie.
  • « Le béton, quand l'innovation fait place à la création »
    Le béton, loin de son image triste et grise, est devenu en quelques années un matériau se prêtant à toutes les audaces architecturales : ponts, habitations, bâtiments collectifs, et même mobilier, magnifient le béton, qui s'exprime dans toutes les formes et dans toutes les couleurs.
  • « Le béton, un matériau essentiel à l'ère du développement durable »
    A l'heure où la ville réfléchit à des modes de développement plus durables, le béton a devant lui un avenir prometteur, en tant que matériau fiable, économique et respectueux de l'environnement, et qui joue un rôle dans les systèmes constructifs en contribuant à améliorer l'efficacité énergétique du bâtiment.

Une expérience sensorielle autour du matériau

L'espace Lafarge/LCPC laisse une large part à l'interactivité. Pour mieux comprendre le béton, le visiteur sera ainsi invité à :

 

  • manipuler la matière à travers une « boîte à gants » étanche
  • s'immerger dans la fluidité du béton dans un espace 3D : une « douche » de sensations inhabituelles
  • découvrir les mille et une possibilités de la matière, avec une boule de béton léger ou une esperluette tout en finesse réalisée en béton fibré à ultra hautes performances
  • tester le confort d'une magnifique chaise en béton réalisée pour la boutique parisienne Yves-Saint-Laurent
  • pousser les portes d'un laboratoire de recherche sur le béton, où les chercheurs présents sur l'espace aideront les visiteurs à comprendre les mystères de sa science.

Le visiteur, devenu aventurier du béton, pourra tester ses connaissances avec un quiz, et remporter un échantillon de béton aux notes automnales, réalisé en Ductal, le béton fibré à ultra-hautes performances de Lafarge.

La réalisation de ce stand a été confiée à Alain Moatti, architecte à l'agence Moatti et Rivière : « Le béton fait partie de notre cadre de vie actuel et futur, que la recherche scientifique sur ce matériau nous aide à rendre plus habitable. Notre projet se situe entre deux mondes, comme un espace frontière où se mêlent la recherche scientifique et une certaine idée de l'avenir » explique t-il.

Le béton, matière à recherche

Avec 10 milliards de m3 consommés par an, le béton est le produit le plus consommé au monde après l'eau. Au cœur des villes, il est le seul matériau à même de répondre à des besoins immenses pour la construction, à l'heure d'une urbanisation accélérée du monde.

Il y a trente ans, le béton était le fruit d'une recette empirique. Depuis, Lafarge, à travers son Centre de Recherche à L'Isle d'Abeau, premier laboratoire de recherche au monde sur les matériaux de construction, et le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, organisme public, ont adopté une approche de compréhension scientifique à l'échelle nanométrique pour les recherches portant sur les ciments et les bétons, révélant leur grande technicité. De nouveaux bétons ont ainsi pu être mis au point ; plus durables, plus fluides, plus performants, ils contribuent également à limiter l'impact du matériau sur l'homme et son environnement et à répondre toujours mieux aux enjeux de la construction durable, tout en permettant des prouesses architecturales inconcevables il y a peu.

Le béton prêt à l'emploi est aujourd'hui fabriqué totalement « sur mesure », dans des centrales automatisées capables de produire chacune jusqu'à 500 formulations différentes. Chaque formulation répond à un besoin ou une application spécifique, ce qui fait du béton un matériau sachant s'adapter aux besoins et enjeux actuels, en perpétuelle évolution. Un matériau passionnant !

A propos de Lafarge

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe une position de premier plan dans chacune de ses activités : Ciment, Granulats & Béton et Plâtre. Avec 90 000 collaborateurs, le Groupe est présent dans 76 pays. En 2007, il a réalisé un chiffre d'affaires de 17,6 milliards d'euros et un résultat net de 1,9 milliard d'euros.
Lafarge est la seule entreprise du secteur de la construction répertoriée dans la liste 2008 des 100 multinationales les plus engagées en matière de développement durable. Doté du premier centre de recherche au monde sur les matériaux de construction, Lafarge place l'innovation au cœur de ses préoccupations, au service de la construction durable et de la créativité architecturale.

A propos du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées

Le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, organisme public de recherche scientifique, exerce ses activités de recherche, de développement, de conseil et d'expertise, dans les domaines de la mobilité et des infrastructures, des risques, de l'énergie, de la ville et de l'aménagement du territoire. Il développe des connaissances en géotechnique, ouvrages d'art, génie civil, génie urbain, et environnement. Ces domaines concernent des objets ayant une longue durée de vie, un caractère en général public et une forte exigence de sécurité. Cinq de ses quinze Unités scientifiques conduisent des recherches sur les bétons ; ce sont les divisions Bétons et Composites Cimentaires, Fonctionnement et durabilité des ouvrages d'art, Démarches durables en génie civil, Physico-chimie des matériaux et l'Unité mixte de recherche Navier.
Consulter également le site Internet www.lcpc.fr