Résultats au 30 juin 2009

Euronext Paris : LG
31.07.2009
 

Impact du ralentissement économique sur les resultats.
Les marchés émergents atténuent l'effet sur le résultat d'exploitation.
Forte génération de cash, réduction de 2,3 Mds € de la dette sur le trimestre.

Chiffres clés du premier semestre

 

  • Chiffre d'affaires en baisse de 12% à 7 991 M€
  • Résultat d'exploitation courant en baisse de 30% à 1 131 M€
    • Pays émergents en hausse de 24% à 876 M€ hors Europe Centrale et de l'Est
  • Cash flow libre en hausse de 746 M€ à 875 M€
  • Dette nette en baisse de 1 496 M€
  • Résultat net part du Groupe en baisse à 370 M€
  • Résultat net par action en repli à 1,51 €

Chiffres clés du deuxieme trimestre

 

  • Chiffre d'affaires en baisse de 14% à 4 362 M€
  • Résultat d'exploitation courant en baisse de 28% à 796M€
    • Pays émergents en hausse de 21% à 876 M€ hors Europe Centrale et de l'Est
  • Cash flow libre en hausse de 821 M€ à 1 128 M€
  • Dette nette en baisse de 2 292 M€ sur le trimestre
  • Résultat net part du Groupe en baisse à 387 M€
  • Résultat net par action en repli à 1,45 € (1)

(1) Conformément aux règles IFRS, le Résultat Net par Action a été ajusté afin de refléter l'augmentation de capital finalisée le 28 avril 2009.

 

 

Faits marquants

 

  • Génération de cash flow libre en hausse de 746 M€ au 1er semestre.
  • Endettement net en baisse de 2 292 M€ au 2ème trimestre.
  • Lafarge a poursuivi ses actions de réductions de coûts, d'amélioration du besoin en fonds de roulement et de maîtrise des investissements ayant pour objectif la génération de cash flow.
  • Le ralentissement économique a pesé sur les volumes et les marges, notamment dans les marchés développés, à la fois au 2ème trimestre et au 1er semestre.
  • Lafarge bénéficie de la diversité géographique de son portefeuille d'actifs cimentiers, y compris les nouvelles usines démarrées en 2008, avec une forte croissance du résultat d'exploitation courant au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.
  • Les prix sont restés globalement en ligne avec l'inflation des coûts.
  • Refinancements réalisés avec succès, élimination du covenant bancaire et optimisation de l'échéancier de dette du Groupe.

Bruno Lafont, Président-Directeur general de Lafarge déclare : 

« Lafarge a fortement accru sa génération de cash au premier semestre 2009, malgré une baisse du résultat d'exploitation courant.

Nous avons poursuivi la réduction de nos coûts et de nos investissements de maintien, ainsi que l'amélioration de notre besoin en fonds de roulement. Ces actions, associées à la qualité de notre portefeuille géographique, ont permis au Groupe d'affronter la conjoncture difficile dans de meilleures conditions. Nous avons déjà réalisé une part importante du plan d'action lancé en février. A ce jour, environ 750M€ de désinvestissements ont été annoncés, l'augmentation de capital de 1,5Md€ a été finalisée, et des opérations de refinancement de la dette ont été réalisées à des taux compétitifs. Tout ceci a permis de réduire l'endettement net, d'éliminer le covenant bancaire associé, et d'optimiser l'échéancier de dette du Groupe.

Bien que nous commencions à voir quelques signaux positifs, notre priorité est de poursuivre avec succès la mise en œuvre de notre plan d'action et de rester flexible face à une conjoncture difficile. L'effet combiné de l'amélioration de la performance opérationnelle, de l'attention portée à l'innovation et de nos projets de développement nous permettra de rester le leader du secteur quand l'économie mondiale se redressera. »

Le Conseil d'Administration de Lafarge, réuni le 30 juillet 2009 sous la Présidence de Bruno Lafont, a approuvé les comptes au 30 juin 2009.

    Comptes consolidés au 30 juin 2009

     


    Comptes consolidés
    En M€ 1er semestre 2ème trimestre
      2008 2009 Variation 2008 2009 Variation
    Chiffre d’affaires 9 069 7 991 -12% 5 069 4 362 -14%
    Résultat d’exploitation courant 1 611 1 131 -30% 1 099 796 -28%
    Marge opérationnelle (en %) 17,8% 14,2% -360 pb 21,7% 18,2% -350 pb
    Résultat net part du Groupe 911 370 ns 761 387 ns
    Résultat net part du Groupe - Hors exceptionnel (1) 773 327 -58% 623 344 -45%
    Résultat net par action (en €) (2) 4,13€ 1,51€ ns 3,44€ 1,45€ ns
    Résultat net par action (en €) (2) - Hors exceptionnel (1)(2) 3,50€ 1,33€ -62% 2,81€ 1,29€ -54%
    Cash Flow Libre 129 875 ns 307 1 128 ns
    Dette nette consolidée 17 323 15 388 -11% - - -

    (1) Hors effet de la cession de la JV Lafarge Titan en Égypte et des ajustements des provisions 2002 sur le litige plâtre au 2ème trimestre 2008 et sur le litige ciment Allemagne au 2e trimestre 2009.
    (2) Nombre moyen d'actions, tel qu'ajusté suite à l'augmentation de capital finalisée le 28 avril 2009. Le nombre moyen d'actions en circulation s'élevait à 220.8 millions à fin juin 2008 et à 245.7 millions à fin juin 2009.

     

    Perspectives 2009

     

    Les tendances observées sur nos marchés au deuxième trimestre nous conduisent à actualiser les perspectives de volumes pour l'année 2009. Avec un taux de repli estimé moins important au second semestre qu'au premier, la baisse annuelle des volumes de ciment sur les marchés sur lesquels Lafarge est présent devrait se situer entre -4 et -8% au total, avec des situations très contrastées selon les marchés. La baisse des volumes devrait continuer à peser sur les marges opérationnelles. Les niveaux des prix devraient rester en ligne avec l'inflation des coûts et les coûts d'énergie devraient diminuer durant la seconde moitié de l'année.
    Les plans de relance mis en œuvre par les gouvernements et la part importante qu'ils accordent aux projets d'infrastructures auront un impact positif sur nos marchés. Cette année, le Groupe en perçoit déjà certains effets positifs en Chine, mais l'impact de la plupart des autres plans de relance sur le secteur de la construction devrait être notable en 2010. A long terme, l'industrie mondiale du ciment sera soutenue par des tendances de fond telles que l'urbanisation, la croissance démographique et les besoins en infrastructures des pays émergents.


    Résultat d'exploitation courant au 30 juin 2009

     


    Résultat d'exploitation courant par activité
    En M€ 1er semestre 2ème trimestre
      2008 2009 Variation 2008 2009 Variation
    Ciment 1 380 1 090 -21% 911 706 -23%
    Granulats & Béton 237 31 -87% 211 95 -55%
    Plâtre 31 32 +3% 11 15 +36%
    Autres (37) (22)   (34) (20)  
    TOTAL 1 611 1 131 -30% 1 099 796 -28%

     

    Faits marquants par activité

    Ciment 

    • Chiffre d'affaires en baisse de 12% au 2ème trimestre et de 10% au 1er semestre, en raison d'un repli des volumes dû aux conditions de marché difficiles en Europe et en Amérique du Nord.
    • Croissance solide dans les principaux marchés du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Asie.
    • Résultat d'exploitation courant en baisse de 23% au 2ème trimestre et de 21% au 1er semestre sous l'effet des baisses de volumes.
    • La marge d'Ebitda demeure forte à 31,6% au 2ème trimestre, en baisse de 220 points de base seulement, en raison des fortes baisses de volumes.
    •  Niveaux de prix en ligne avec l'inflation des coûts.
    • Effets positifs du programme de réduction des coûts dans toutes les régions.

    Granulats & Béton 

    • Chiffre d'affaires en repli de 19% au 2ème trimestre et de 15% au 1er semestre. 
    • Résultat d'exploitation courant en baisse de 55% au 2ème trimestre et de 87% au 1er semestre, en raison d'une forte présence dans les marchés développés où les volumes accusent un net recul.
    • Amélioration des prix dans toutes les lignes de produits, notamment grâce à la contribution des produits à valeur ajoutée.
    • A périmètre constant, poursuite du développement des bétons à valeur ajoutée, représentant 21% des volumes au 1er semestre.
    • Effets positifs du programme de réduction des coûts dans toutes les régions.

    Plâtre 

    • Chiffre d'affaires en retrait de 14% au 2ème trimestre et de 13% au 1er semestre.
    • Résultat d'exploitation courant en légère hausse par rapport à 2008. 
    • Repli des volumes dû au ralentissement du marché résidentiel dans les pays développés, atténué par une amélioration des prix.
    • Effets positifs du programme de réduction de coûts dans toutes les régions.

    Investissements et désinvestissements

    • Le total des investissements au 30 juin 2009 s'élève à 884 M€ contre 9 728 M€ en 2008.
      • Investissements de maintien en baisse de 62% à 135 M€ au 1er semestre. 
      • Investissements de développement visant à accroître les capacités de production à 682 M€ au 1er semestre.
      • Acquisitions en nette diminution en 2009, suite à l'acquisition d'Orascom Cement en janvier 2008.
    • Les produits des cessions se montent à 179 M€, contre 321 M€ en 2008.

    L'ensemble des désinvestissements annoncés à ce jour sur 2009 représente un total d'environ 750 M€.

     

    Informations complémentaires

     

     

    Une conférence téléphonique pour les analystes aura lieu le 31 juillet à 9h00 (heure de Paris) et sera animée par Jean-Jacques Gauthier, Directeur Général Adjoint Groupe, Finance. La présentation sera faite en anglais à partir d'un support visuel, disponible sur ce site Internet.

     

    Cette présentation sera retransmise en direct sur ce site Internet et pourra être également suivie par téléphone en composant :
    - à partir de la France : +33 (0) 1 70 99 42 71
    - à partir du Royaume-Uni ou de l'international : +44 (0) 20 7138 0825
    - à partir des Etats-Unis : +1 212 444 0481

    Vous aurez la possibilité de réécouter cette conférence sur ce site Internet ou par téléphone jusqu'au 10 août 2009 à minuit, en composant le :
    - à partir de la France : +33 (0)1 71 23 02 48 (code: 1149253 #)
    - à partir du Royaume-Uni ou de l'international : + 44 (0)20 7806 1970 (code: 1149253 #)
    - à partir des Etats-Unis : +1 866 239 0765 (code : 1149253 #)

     

    Informations complémentaires

     

    Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe une position de premier plan dans chacune de ses activités : Ciment, Granulats & Béton et Plâtre. Avec plus de 84 000 collaborateurs dans 79 pays, le Groupe a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires de 19 milliards d'euros.
    En 2009, pour la cinquième année consécutive, Lafarge est répertorié dans la liste des 100 multinationales les plus engagées en matière de développement durable. Doté du premier centre de recherche au monde sur les matériaux de construction, Lafarge place l'innovation au cœur de ses préoccupations, au service de la construction durable et de la créativité architecturale.

    Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Document de Référence de la Société disponible sur son site Internet (www.lafarge.com). Elles ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations.
    Des informations plus complètes sur Lafarge peuvent être obtenues sur son site Internet (www.lafarge.com), rubrique Information Réglementée.

     

     
     
    • Le communiqué de presse (pdf, 115.58 Ko)
    • Le rapport d’activité (pdf, 1.23 Mo)
    • The presentation slides for the analysts (pdf, 2.34 Mo)