Pologne - Une nouvelle technique de reboisement plus efficace

Sepolno
Granultas & Béton / Pologne

Lafarge a mis au point une nouvelle technique de reforestation en partenariat avec la Faculté de Sylviculture de l'Université des Sciences de la vie de Varsovie. Cette technique accélère le reboisement forestier après exploitation des carrières dans les zones boisées.

22.12.2011
 

Objectifs

• Accélérer la repousse des arbres au fur et à mesure de l'exploitation et de la réhabilitation de la carrière
• Préserver l'écosystème des grandes forêts polonaises et faciliter la réintroduction des espèces animales et végétales de la région
• Rétrocéder les terrains plus rapidement au propriétaire, l'Office National des Forêts de Pologne - Société Holding Forestière

Résumé

Lafarge a travaillé en partenariat avec la Faculté de Sylviculture de l'Université des Sciences de la vie de Varsovie pour mettre au point une nouvelle méthode de réhabilitation de carrières de sable et de gravier recouvertes de forêts. Il s'agit de retirer le sol par couches avant d'exploiter la carrière : une couche d'humus et deux couches de terre. Ces couches sont stockées indépendamment pendant l'exploitation puis reversées à l'identique une fois l'exploitation achevée. Des copeaux de branches et de racines des arbres abattus avant l'ouverture de la carrière sont également introduits comme engrais naturel.
Cette façon de procéder est plus rapide et plus efficace que la méthode précédente qui consistait à régénérer le sol après exploitation en semant des lupins dans la terre réhabilitée et à répandre un engrais artificiel.
Notre gravière de Sępólno est située au nord de la Pologne, région couverte de forêts et aux nombreux lacs et zones protégées. Nous louons les terrains auprès de la Société Holding Forestière, qui gère 7,5 millions d'hectares de bois. Reboiser rapidement et efficacement après l'exploitation de nos carrières est donc très important.

Résultats

Le replacement de la terre par couches successives a permis d'accélérer la reforestation en évitant l'étape intermédiaire de culture de lupins (une plante légumineuse connue pour sa capacité à fertiliser les sols en azote). A côté des traditionnels pins sylvestres, plusieurs variétés de feuillus, beaucoup plus exigeants sur la qualité des sols, ont été replantés. Plus efficace, plus respectueuse de l'environnement, la nouvelle technique a aussi généré une économie de 125 000€ en 2011.

 
 

Lafarge reforestation in Poland - the Biodiversity case study in details (pdf, 253.73 Ko)