Ouganda – Valorisation énergétique de la biomasse

La cimenterie Lafarge de Hima en Ouganda valorise les coques de café pour fournir près de la moitié de ses besoins en énergie, permettant de réduire la consommation de combustibles fossiles ainsi que les émissions de CO2.

 

Objectifs

  • Réduire la consommation en combustibles d'origine fossile et les émissions de CO2
  • Diminuer les coûts énergétiques de la cimenterie

Résumé

La cimenterie Lafarge de Hima en Ouganda a décidé d’utiliser les coques de café pour remplacer les combustibles fossiles dans ses fours. Les coques de café sont disponibles en grande quantité dans la région, puisque le café représente plus de 50% des exportations de l’Ouganda.

Les coques de café sont un déchet produit après la récolte, le séchage et l’extraction des grains de café. Auparavant, elles étaient mises en décharge ou utilisées comme engrais par les agriculteurs locaux. Aujourd’hui, elles sont valorisées dans notre usine de Hima, permettant de remplacer le fioul qui était acheminé par camion depuis Mombasa au Kenya, à plus de 1 500 km.

Dans le cadre de cette initiative, notre usine de Hima a distribué des plants de caféier directement aux communautés locales. Cela a permis aux gens de développer une nouvelle activité agricole. Les coques de café sont ensuite utilisées comme combustibles alternatifs à l’usine, où elles sont injectées directement dans la flamme des fours, grâce à un dispositif conçu et mis en place par Lafarge. 

Résultats

Notre usine de Hima utilise les coques de café pour fournir environ 45% de ses besoins en énergie. Cela a permis une réduction significative de la consommation de combustibles fossiles, ainsi que des émissions de CO2 et des coûts en énergie de l’usine. En outre, les émissions de CO2 liés au transport ont été réduites grâce à une baisse des quantités de fioul acheminées par camion jusqu’à l’usine.