Nigeria - Deux projets d’employabilité Lafarge pour les femmes

Pour combler l’écart de compétences entre les femmes et les hommes dans certaines régions du Nigeria, notre équipe a décidé de développer des programmes de formation adaptés, voire dédiés, aux femmes. Découvrez les projets menés dans 2 de nos sites nigérians : Ashaka et Shagamu (Wapco).

11.03.2015
 

Objectifs

  • Proposer des plateformes de formation pour les femmes, pour les rendre moteurs  dans la transformation socioéconomique pour leur communauté ;
  • Avoir un impact positif sur les familles en fournissant des solutions pour lutter contre leur pauvreté, conditions sanitaires défavorables et vulnérabilité ;
  • Soutenir le développement socioéconomique local en faisant en sorte que les femmes acquièrent plus de compétences.

Résumé

Au Nigeria, les femmes sont les plus durement touchées par la pauvreté : beaucoup sont des femmes au foyer, souvent non qualifiées et donc incapables d'intégrer une activité rémunérée. La culture et les traditions dans le nord du Nigéria ne permettent aucune forme d'émancipation des femmes pour qu'elles soutiennent leur famille. Dans le Sud, en revanche, les femmes sont encouragées et responsabilisées mais manquent d'un soutien adéquat.

 

Sur notre site d'Ashaka dans le Nord, notre équipe a décidéd'inclure les femmes dans ses programmes de formation. Dédié aux jeunes sans emploi des communautés qui entourent le site, ceprogramme de six mois se concentre sur les compétences artisanales comme le façonnage, la plomberie, la maçonnerie, l'installation électrique, l'irrigation ou la charpenterie, et est certifié par le Ministère fédéral du Travail et de la Productivité. Le projet Employabilité se concentre sur la création de moyens de subsistance durables pour les communautés voisines en capitalisant sur l'expertise, les compétences et les connaissances de Lafarge plutôt que sur un simple soutien financier.

 

Sur notre site de Shagamu dans le Sud (opéré par Wapco), et en collaboration avec son conseil du développement implanté dans la communauté de Shagamu, notre équipe a participé à un Programme d'émancipation des femmes pour combler l'écart de compétences identifié entre les hommes et elles. Elle a identifié les métiers potentiels sur lesquels se concentrer en s'appuyant sur les paramètres suivants :

  • identifier un domaine pour lequel l'offre actuelle est insuffisante ;
  • dans lequel les femmes peuvent rapidement acquérir des compétences ;
  • et qui ne requiert pas d'investissement trop important pour se lancer.

 

La coiffure et la couture ont été identifiées comme les métiers les plus pertinents pour commencer l'initiative. Un programme flexible sur 3 ans a été élaboré pour offrir des opportunités aux femmes - y compris les femmes mariées. 

Résultats

A ce jour, 15 femmes ont été diplômées par le biais du programme de formation d'Ashaka. 19 femmes du premier groupe de stagiaires de Shagamu (Wapco) ont été diplômées en novembre 2014 - dont 9 en coiffure et 10 en couture.