Lafarge : Réponse au document de défense de Blue Circle

11.04.2000
 

Blue Circle, dans une tentative de dernière minute pour maintenir son indépendance et résister à l'offre de Lafarge de 420 pence par action, a annoncé un plan qui revient à abandonner toute prétention d'une stratégie de croissance à long terme.

En s'engageant à redonner aux actionnaires une partie de leur investissement, Blue Circle paraît reconnaître que le marché doute de ses performances à venir. Son plan conduirait à une situation de bilan tendue et compromettrait la stratégie d'acquisitions que Blue Circle mettait en exergue jusqu'à présent.

Les actionnaires de Blue Circle se voient promettre un prix de consolation de 48 pence par action avec la possibilité d'un paiement complémentaire ultérieur. Ils se trouvent pour le reste actionnaires d'une société fortement endettée. Il sera dès lors très difficile à Blue Circle de réaliser des acquisitions significatives et elle sera condamnée à demeurer dans la " deuxième division " de l'industrie cimentière mondiale :

- Le mécanisme proposé pour redonner aux actionnaires une partie de leur capital dépend d'un programme de désinvestissements incertain et mal défini, ce qui montre bien les contraintes financières de Blue Circle ;

- Blue Circle n'aura plus droit à l'erreur. Compte tenu de sa dépendance exagérée envers un petit nombre de marchés historiquement volatiles, Blue Circle n'aurait plus de marge de manœuvre pour absorber les écarts négatifs par rapport aux hypothèses de résultats irréalistes qu'elle a faites, tant sur les pays émergents que sur sa capacité à améliorer ses coûts opérationnels ;

- Blue Circle ne sera pas à même de poursuivre la stratégie si souvent mise en avant par la société, de participation à la consolidation des acteurs cimentiers de second rang. Car le calendrier et le rythme de cette consolidation ne dépendent pas de Blue Circle ; sa capacité à répondre rapidement à des opportunités d'acquisitions même petites sera donc encore plus limitée.

En conclusion, la proposition de Blue Circle compromettrait sérieusement sa stratégie à long terme, et augmenterait beaucoup le risque pour ses actionnaires.

 

Le communiqué de presse (pdf, 39.79 Ko)