Lafarge renforce sa présence en Europe Centrale dans son activité Ciment : Acquisitions en Slovénie et Serbie-Montenegro


Euronext : LG
NYSE : LR

19.04.2002
 

Lafarge annonce l'acquisition de deux cimenteries de premier plan qui lui permet de renforcer sa présence en Slovénie et de s'implanter en Serbie-Montenegro. Le leader mondial des matériaux de construction développe ainsi le réseau industriel de son activité ciment en Europe Centrale.

 

  • Slovénie : Lafarge fait l'acquisition de Cementarna Trbovlje.
    Lafarge, via Lafarge Perlmooser (sa filiale autrichienne contrôlée à 100 %), détient désormais 61,5 % du capital de l'usine de ciment slovène, Cementarna Trbovlje. Le succès remporté par l'offre publique d'achat a permis à Lafarge d'augmenter sa participation qui s'établissait précédemment à 22,9 %. L'opération, qui s'est élevée à 18 millions d'euros, a déjà été approuvée par le Bureau de Protection de la Concurrence et l'Agence des Marchés Financiers de Slovénie.

    Avec une capacité de production annuelle de 520 000 tonnes, Cementarna Trbovlje est le deuxième producteur de ciment du marché slovène. L'usine est située à proximité des deux plus grandes villes du pays (Ljubljana et Maribor) et non loin de la frontière autrichienne. Les liens existants avec le Centre Technique de Lafarge pour l'Europe Centrale (CTEC) établi à Vienne seront renforcés (notamment sur les audits environnementaux et les combustibles alternatifs).

    Lafarge poursuivra le développement et la modernisation de l'usine, principalement en termes de sécurité et de protection de l'environnement. L'intégration des salariés au sein du Groupe Lafarge sera soutenue par un programme de formation approfondi. L'usage prévu à moyen terme de combustibles alternatifs devrait entraîner des réductions de coûts, parallèlement aux avantages écologiques.

    La Slovénie offre un marché prometteur et une situation économique favorable. La demande de ciment est soutenue sur le marché intérieur (1 à 1,2 million de tonnes par an environ). De plus, le niveau des investissements en infrastructures est élevé, l'ambition du pays étant de devenir la "porte d'entrée" de la région Sud de l'Europe de l'Est, en ligne avec son projet d'adhésion à l'Union Européenne.

  • Serbie-Montenegro : Lafarge fait l'acquisition de BFC, le leader du ciment, suite à un processus de privatisation.

    Lafarge a acquis 70 % de Beocinska Fabrika Cementa (BFC) pour un montant de 57,4 millions d'euros. Dans le cadre du processus de privatisation en Serbie-Montenegro, cette opération est la première et la plus importante privatisation intervenue depuis l'élection du nouveau gouvernement.

    Avec une capacité de production annuelle totale de 1,5 million de tonnes et 50 % de part de marché, BFC est le leader en Serbie-Montenegro. De plus, l'usine est idéalement située sur le Danube, à proximité de Novi Sad et Belgrade (les deux plus grandes villes du pays).

    Pour atteindre les standards environnementaux de Lafarge et permettre l'utilisation de combustibles alternatifs, le Groupe prévoit d'investir 36 millions d'euros sur cinq ans. En outre, concernant les aspects sociaux (emploi, logement, sécurité, …), le Groupe va investir environ 16 millions d'euros pour la période 2002-2006.

    Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe des positions de premier plan dans chacune de ses quatre Branches : Ciment, Granulats & Béton, Toiture et Plâtre. Avec 83 000 collaborateurs, le Groupe est présent dans 75 pays. En 2001, Lafarge a réalisé un chiffre d'affaires de 13,7 milliards d'euros.

Contacts
Communication Relations investisseurs
Denis Boulet
Tél : 33-1 44 34 94 14
denis.boulet@lafarge.com
James Palmer
Tél : 33-1 44-34-11-26
james.palmer@lafarge.com
Véronique Doux
Tél : 33-1 44 34 19 47
veronique.doux@lafarge.com
Danièle Daouphars
Tél : 33-1 44-34-11-51
daniele.daouphars@lafarge.com

Les informations, autres qu'historiques, contenues dans le présent communiqué de presse constituent des données à caractère prévisionnel (forward-looking statements) au sens du United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces données prévisionnelles ne reflètent pas nécessairement les performances futures et comportent certains risques, aléas et hypothèses ("Facteurs") difficiles à prévoir. Les résultats futurs peuvent différer sensiblement des anticipations de résultats issues de données prévisionnelles, sous l'effet de Facteurs incluant de manière non limitative: la nature cyclique des activités de la Société ; les conditions économiques nationales et régionales dans les pays où le Groupe est présent ; les fluctuations des devises ; le caractère saisonnier des activités de la Société ; le niveau des dépenses de construction sur les marchés majeurs ; la structure de l'offre et de la demande dans l'industrie de la construction ; la concurrence accrue des nouveaux entrants et des concurrents existants ; les conditions climatiques défavorables lors des périodes de forte construction; les changements et la mise en place de réglementations environnementales ou autres réglementations gouvernementales ; notre capacité à identifier, mener à bien et intégrer efficacement nos acquisitions ; notre capacité de pénétration de nouveaux marchés ; ainsi que d'autres Facteurs contenus dans le Document de référence enregistré auprès de la Commission des opérations de bourse sous le numéro R01-049 et dans le 20-F tel qu'enregistré auprès de la Securities and Exchange Commission aux Etats-Unis d'Amérique. De manière générale, la Société est soumise aux risques et aléas propres à l'industrie de la construction et à une activité de nature mondiale. Les données prévisionnelles sont présentées à la date du présent communiqué et la Société n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces données prévisionnelles en présence d'informations nouvelles, dans le cadre d'événements futurs ou pour toute autre raison.

 

Le communiqué de presse (pdf, 32.44 Ko)