Lafarge pourrait s'implanter en Serbie

30.12.1998
 

La Direction de la Cimenterie de Beocin vient d'annoncer que Lafarge aurait été retenu pour la reprise de l'usine, située près de Novi Sad en Serbie. Cette décision, qui fait suite aux relations établies avec Lafarge dès 1995 et au processus de privatisation lancé en 1997, constitue une avancée significative avant la conclusion d'un accord définitif.

Avec une capacité de production de 1,4 million de tonnes et 2 000 employés, cette usine est la plus importante du pays et approvisionne près de 40% du marché cimentier serbe. Située sur le Danube, elle occupe une position stratégique à la charnière de plusieurs marchés, et viendrait compléter le réseau du Groupe déjà bien implanté en Europe Centrale. Depuis 1990, LAFARGE s'est développé en Pologne, en Roumanie, en Autriche, en République Tchèque et en Allemagne dans les nouveaux Länder, pour devenir un acteur majeur dans cette région.

Les négociations vont donc se poursuivre et se dérouleront dans le cadre des réglementations internationales en vigueur.

 

Le communiqué de presse (pdf, 38.14 Ko)