Lafarge mécène du mémorial du Camp des Milles

16.01.2009
 

L'association « Mémoire du Camp des Milles » lancera le 18 janvier 2009 les travaux d'aménagement de l'ancien camp d'internement et de déportation des Milles, situé près d'Aix en Provence. L'association, et bientôt la « Fondation du Camp des Milles : Mémoire et Education », dont Lafarge est membre fondateur, posera ainsi à 11h30 la première pierre de ce projet mémoriel et éducatif d'envergure sur l'internement et la déportation pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sur un budget d'investissement global de 13,8 millions d'euros, Lafarge, qui était devenu propriétaire du site en 1998, contribue à hauteur de 1,8 million d'euros dans le cadre d'un mécénat d'entreprise, et participe également au comité de pilotage créé pour conduire le travail de conception et de réalisation de ce lieu de culture. L'opération constitue l'aboutissement de plusieurs années de travail pour transformer ce site en espace d'éducation citoyenne et de culture.

Ouvert en septembre 1939 dans une ancienne tuilerie, le Camp des Milles était d'abord un camp d'internement pour tous les ressortissants autrichiens et allemands résidant dans le midi de la France. Considérés comme des sujets ennemis, ces internés étaient pour la plupart des opposants au régime allemand qui avaient fui le Reich dès 1933 pour se réfugier en France. A partir de la défaite française en juin 1940, le camp s'est transformé en lieu de transit pour le gouvernement de Vichy, avant de devenir un camp de déportation de juifs en 1942.

Entre 1939 et 1943, le Camp des Milles a vu passer près de 10 000 personnes originaires de 27 pays. Environ 2 500 hommes, femmes et une centaine d'enfants juifs ont été déportés vers Auschwitz en août et septembre 1942 par le gouvernement de Vichy. On trouve parmi les internés une intelligentsia mondialement reconnue, avec notamment des hommes de lettres (Fritz Brugel, Lion Feuchtwanger, William Herzog, Alfred Kantorowicz, Golo Mann, fils de Thomas Mann...), des hommes de sciences (Otto Meyerof, prix Nobel...), des musiciens et des peintres (Erich Itor Kahn, Hans Bellmer, Max Ernst, Herman Henry Gowa, Gustave Herlich dit «Gus », Max Lingner, Ferdinand Springer, Franz Meyer...).

L'opération « Mémoire du Camp des Milles » a pour objectif de sauvegarder, d'aménager et d'ouvrir au public les bâtiments du seul camp d'internement, de transit et de déportation encore en bon état, sur les 200 qu'a comptés la France. Le potentiel de fréquentation du Mémorial, qui devrait ouvrir ses portes au public en 2010, est estimé à 100 000 visiteurs par an.

L'engagement de Lafarge auprès de l'association « Mémoire du Camp des Milles », qui pilote cette opération, illustre la démarche d'éducation citoyenne dans laquelle le Groupe s'est engagé. Très attaché au rayonnement des cultures locales et au respect de la mémoire, Lafarge participe à des actions emblématiques au plus près de ses opérations. C'est dans cet esprit que Lafarge contribue à la rénovation d'autres symboles du patrimoine mondial comme le Monastère de Simonos Petra sur le Mont Athos en Grèce, à la rénovation de la Villa Golescu en Roumanie, à la préservation de l'Abbaye de la Couronne en Charente ou encore à la construction du futur département des Arts de l'Islam du Musée du Louvre.

 

 

Informations complémentaires

 

  • A propos de Lafarge

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe une position de premier plan dans chacune de ses activités : Ciment, Granulats & Béton et Plâtre. Avec 90 000 collaborateurs, le Groupe est présent dans 76 pays. En 2007, il a réalisé un chiffre d'affaires de 17,6 milliards d'euros et un résultat net de 1,9 milliard d'euros.
Lafarge est la seule entreprise du secteur de la construction répertoriée dans la liste 2008 des 100 multinationales les plus engagées en matière de développement durable. Doté du premier centre de recherche au monde sur les matériaux de construction, Lafarge place l'innovation au cœur de ses préoccupations, au service de la construction durable et de la créativité architecturale.

 

  • A propos du Camp des Milles

Pour plus d'informations, consulter le site Internet www.campdesmilles.org