Lafarge inaugure une cimenterie moderne à Tétouan, au Maroc

07.06.2004
 

Une usine toute neuve aux standards de production les plus modernes a été ouverte à Tétouan, au Maroc, le 28 mai 2004.
Dotée d'une capacité ciment d'un million de tonnes, cette usine a été construite pour répondre à la demande en pleine croissance des provinces du nord du pays. Elle représente un investissement total de 120 millions d'euros.

Sur le plan des performances industrielles, cette unité pourra soutenir la comparaison avec les meilleures cimenteries au niveau international, en particulier en termes de consommation énergétique et de qualité des produits. Ainsi, en plus des économies d'énergies réalisées grâce à la technologie de production retenue, 40 % de la consommation électrique de l'usine sera fournie par l'énergie renouvelable d'un parc éolien. L'électricité produite se substituera à celle des centrales thermiques, et permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il s'agit d'une première mondiale. Les efforts en faveur de la sauvegarde de l'environnement ont au total représenté 15% des investissements de la nouvelle usine.

Pour répondre à la croissance attendue du marché marocain, Lafarge poursuivra dans les années à venir les investissements de capacités nécessaires à assurer la position de leader qu'elle entend maintenir dans ce pays. Le Groupe a notamment annoncé la construction d'une nouvelle ligne de production d'une capacité de 900.000 tonnes dans son usine de Bouskoura (proche de Casablanca), qui représente un investissement de 80 millions d'euros. La nouvelle usine de Tétouan a en outre été conçue pour pouvoir accueillir une deuxième ligne le jour où le marché le rendra nécessaire.

« La nouvelle cimenterie de Tétouan et l'augmentation de capacité de l'usine de Bouskoura nous permettront de poursuivre notre développement sur ce marché en pleine expansion, dans de très bonnes conditions de rentabilité et de respect de l'environnement. Ces investissements s'intègrent parfaitement dans notre stratégie de développement à long terme, tournée notamment vers les marchés en croissance » a indiqué Bernard Kasriel, Directeur Général de Lafarge.

Autres éléments d'information :
1.Lafarge Maroc, société détenue à 50% par Lafarge en partenariat avec SNI (Société Nationale d'Investissement), est présent à travers 4 cimenteries à Bouskoura, Tanger, Meknes et Tétouan, dont la capacité totale s'élève à 4,2 millions de tonnes, avant extension de la capacité de Bouskoura. En 2003, Lafarge Ciments Maroc a réalisé un chiffre d'affaires de 275,3 millions d'euros et un résultat courant consolidé de 106,5 millions d'euros, en progression respectivement de 12,5% et 18,5% par rapport à 2002.

2.Globalement, la Branche Ciment du Groupe Lafarge a réalisé 46% de son chiffre d'affaires et 42% de son résultat d'exploitation dans les pays émergents en 2003.

3.Lafarge, leader mondial des matériaux de construction, occupe des positions de 1er plan dans chacune de ses quatre branches : Ciment, Granulats & Bétons, Toiture, Plâtre. Avec 75 000 collaborateurs, le Groupe est présent dans 75 pays. En 2003, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 13,6 milliards d ‘euros et un résultat d'exploitation courant de 1,9 milliards d'euros.Contact :
Stéphanie Tessier, Directeur de la Communication Externe Groupe - Tel : 01 44 34 92 32

Les informations, autres qu'historiques, contenues dans le présent communiqué de presse, y compris les informations portant sur notre prévision de résultat d'exploitation courant, constituent des données à caractère prévisionnel (forward-looking statements) au sens du United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces données prévisionnelles ne reflètent pas nécessairement les performances futures et comportent certains risques, aléas et hypothèses ("Facteurs") difficiles à prévoir. Les résultats futurs peuvent différer sensiblement des anticipations de résultats issues de données prévisionnelles, sous l'effet de Facteurs incluant de manière non limitative: la nature cyclique des activités de la Société ; les conditions économiques nationales et régionales dans les pays où le Groupe est présent ; les fluctuations des devises ; le caractère saisonnier des activités de la Société ; le niveau des dépenses de construction sur les marchés majeurs ; la structure de l'offre et de la demande dans l'industrie de la construction ; la concurrence accrue des nouveaux entrants et des concurrents existants ; les conditions climatiques défavorables lors des périodes de forte construction ; les changements et la mise en place de réglementations environnementales ou autres réglementations gouvernementales ; notre capacité à identifier, mener à bien et intégrer efficacement nos acquisitions ; notre capacité de pénétration de nouveaux marchés ; ainsi que d'autres facteurs contenus dans les documents publics déposés ou enregistrés par la Société auprès des autorités boursières y compris dans le Document de Référence déposé par la Société auprès de l'AMF, ainsi que dans le "Form 20-F" enregistré auprès de la Securities and Exchange Commission aux Etats-Unis. De manière générale, la Société est soumise aux risques et aléas propres à l'industrie de la construction et à une activité de nature mondiale. Les données prévisionnelles sont présentées à la date du présent communiqué et la Société n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces données prévisionnelles en présence d'informations nouvelles, dans le cadre d'événements futurs ou pour toute autre raison.

 
  • Le communiqué de presse (pdf, 97.58 Ko)
  • La fiche pays (pdf, 136.73 Ko)