Lafarge : chiffre d'affaires en hausse de 6,3 % au 30 septembre 2001 / Hausse significative des synergies avec Blue Circle : 215 millions d'Euros en 2004

25.10.2001
 

Le chiffre d'affaires de LAFARGE (Euronext : LG ; NYSE : LR) s'est élevé à 9 769 millions d'euros au 30 septembre 2001, en hausse de 6,3% par rapport au chiffre d'affaires de 9 189 millions d'euros réalisé en 2000 sur la même période (2,2% à périmètre et effet de change constants). Blue Circle est consolidé depuis la date de son acquisition le 11 juillet 2001.

La performance au 30 septembre 2001 s'explique comme suit :

La variation d'activité, hors effet de change et de périmètre, est de : +2,2% pour les neuf premiers mois de l'année (-1,2% au premier trimestre, +4,2% au deuxième et +2,7% au troisième).

  • Ciment :
    Les ventes de la Branche Ciment ont progressé de 3,9% sur le troisième trimestre, et de 5,2% sur les neuf premiers mois de l'année. Les bons niveaux de croissance rencontrés au deuxième trimestre se sont maintenus en Europe, malgré la situation défavorable en Allemagne et bien qu'un certain ralentissement de la demande se soit fait sentir en septembre.

    L'Amérique du Nord a enregistré une bonne performance au cours des deux premiers mois du troisième trimestre, alors qu'en septembre une baisse des volumes a été constatée. Le chiffre d'affaires cumulé est resté stable sur les neuf premiers mois de l'année.

    D'une manière générale, les marchés dans les pays émergents sont demeurés favorables durant le troisième trimestre. Ainsi, les activités en Corée du Sud, en Jordanie, au Maroc, en Afrique du Sud et au Brésil ont connu une croissance significative. Toutefois, en Pologne le ralentissement économique s'est accentué et aux Philippines les impacts négatifs des importations sur la stabilité du marché ont annulé la bonne progression enregistrée au cours de la première moitié de l'année 2001. Le faible niveau des prix en Turquie s'est maintenu.

  • Granulats & Béton :
    La Branche Granulats & Béton a enregistré une progression de son chiffre d'affaires de 6,9% sur le troisième trimestre et de 4,6% sur les neuf premiers mois de l'année. Des tendances de prix favorables ont permis de réaliser une croissance significative des ventes de granulats en France et en Grande Bretagne. En Amérique du Nord, des forts volumes de ventes ont été constatés au troisième trimestre.
  • Toiture :
    Le chiffre d'affaires de la Branche Toiture a reculé de 7,3% au troisième trimestre et de 8,1% sur les neufs premiers mois de l'année. Les effets de la faiblesse du marché allemand de la construction continuent de peser lourdement sur l'activité de la Branche. Dans le reste de l'Europe, l'Italie a connu une forte croissance des ventes et le niveau des ventes est resté favorable en France. Les marchés fortement concurrentiels présents aux Pays-Bas et en Scandinavie ont pesé sur les ventes dans ces pays.
  • Plâtre :
    Hors effet de change et de périmètre, les ventes de la Branche Plâtre ont été stables sur le troisième trimestre et ont reculé de 2,7% sur les neuf premiers mois de l'année. Hors Amérique du Nord, les ventes de la Branche Plâtre ont progressé de 5% sur les neuf premiers mois de l'année.

    Aux Etats-Unis, après avoir atteint leur niveau le plus bas en juin, les prix des plaques de plâtres ont augmenté de près de 50% au troisième trimestre, mais demeurent à un niveau nettement inférieur à ceux de l'année 2000.

    La croissance a été forte sur le marché asiatique où le Groupe a bénéficié pleinement de la joint-venture avec Boral. La faiblesse du marché allemand de la construction a continué de peser sur les ventes en Europe.

- L'effet de périmètre a contribué à une hausse de 370 millions d'euros du chiffre d'affaires du Groupe (+3,8%)

L'impact de la cession par le Groupe de la majorité de sa participation dans la Branche Matériaux de Spécialités et dans les activités " applications routières " en Europe a entraîné une réduction du chiffre d'affaires de 934 millions d'euros.

Les activités acquises récemment ont contribué à une hausse du chiffre d'affaires de 1 234 millions d'euros. Elles incluent notamment les activités de Blue Circle, consolidées à partir du 11 juillet, qui ont contribué à une augmentation des ventes de 678 millions d'euros. Les acquisitions de Warren Paving au Canada et de Raymond Cement en Inde ont contribué à hauteur de 357 millions d'euros à la croissance du chiffre d'affaires. Les nouvelles usines de plaques de plâtres aux Etats-Unis ont contribué à une augmentation des ventes de 51 millions d'euros.

- Effet de change positif de 0,3%

L'appréciation du dollar a été largement compensée par la faiblesse du réal brésilien.


Chiffre d'affaires consolidé au 30 septembre 2001
  30 sept. 2001
Millions €
30 sept. 2000
Millions €
Variation Variation hors périmètre et effet de change
Ciment 4 187 3 313 +26,4% +5,2%
Granulats & Béton 3 418 2 779 +22,9% +4,6%
Toiture 1 177 1 274 -7,6% -8,1%
Plâtre 806 761 +5,9% -2,7%
Autres 181 1 062 -83,4% +1,6%
Total 9 769 9 189 6,3% +2,2%

(Incluant les activités ex-Blue Circle consolidées à partir du 11 juillet 2001)

Lafarge a réévalué l'objectif de synergies opérationnelles et autres améliorations qui avait été établi, au moment de son offre publique d'achat, à 100 millions d'euros par an. Suite à une évaluation détaillée des opportunités, réalisée dans le cadre du programme d'intégration de Blue Circle, l'objectif de synergies opérationnelles révisé est de 215 millions d'euros en 2004 ; 35% de ce nouvel objectif sont liés à une réduction des frais généraux et des coûts de holding, 20% aux opportunités de restructuration industrielle et 45% à l'amélioration des opérations, de la logistique et des achats, et ce au-delà de ce que Blue Circle aurait été en mesure de réaliser seul.

Sur ce dernier point, la position exprimée par Lafarge au moment de l'offre en 2000 semble confirmée. Nous avions pris pour hypothèse que seulement 40% de "L'Operational Improvement Programme" publié pourrait être réalisé par Blue Circle, avec ses propres ressources. En 2001, l'amélioration réalisée semblerait être conforme à cette hypothèse.

Nous prévoyons que 50% de ces synergies seront réalisées en 2002, 80% en 2003 et 100% en 2004.

 

Selon Bertrand Collomb, Président Directeur Général de Lafarge :

"Les ventes se sont bien maintenues au troisième trimestre, mais nous avons néanmoins constaté un certain tassement de la demande. En ce qui concerne les synergies réalisables, force est de constater que le potentiel d'amélioration de la performance de Blue Circle demeure un atout majeur de l'acquisition."

 

Contacts
Communication Relations investisseurs
Denis Boulet
Tél : 33-1 44 34 94 14
denis.boulet@lafarge.com
James Palmer
Tél : 33-1 44-34-11-26
james.palmer@lafarge.com
Véronique Doux
Tél : 33-1 44 34 19 47
veronique.doux@lafarge.com
Danièle Daouphars
Tél : 33-1 44-34-11-51
daniele.daouphars@lafarge.com
 

Le communiqué de presse (pdf, 85.32 Ko)