Lafarge : chiffre d'affaires 2001 en progression de 12%


Euronext : LG
NYSE : LR

24.01.2002
 

Paris, France - 24 janvier 2002 – Le chiffre d'affaires de LAFARGE (Euronext-Paris : LG ; NYSE : LR) s'est élevé à 13 698 millions d'euros pour les douze mois de l'exercice clos le 31 décembre 2001, soit une progression de 12 % par rapport aux 12 216 millions d'euros réalisés en 2000.

La performance 2001 s'analyse de la façon suivante :

La variation d'activité, hors effets de change et de périmètre, est de 3 % au quatrième trimestre et de 3 % sur l'ensemble de l'année. Le résultat des ventes de chacune des Branches a été le suivant :

  • Ciment :
    Les ventes de la Branche Ciment ont augmenté de 5 % au quatrième trimestre et de 5 % sur l'ensemble de l'exercice.

    Une croissance des ventes a été observée dans plusieurs régions du monde et renforcée par la vigueur de l'activité en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord au quatrième trimestre. Les ventes ont connu un nouvel essor en France et en Espagne au quatrième trimestre. Elles ont diminué en Allemagne où le marché de la construction est resté déprimé. Les conditions climatiques exceptionnellement douces dont l'Amérique du Nord a bénéficié ont permis un niveau soutenu des ventes au dernier trimestre, résultant en une croissance globale pour l'année.

    La tendance favorable en matière de volume et de prix pendant l'année 2001 a permis au Groupe d'enregistrer une croissance soutenue en Jordanie, au Venezuela, en Corée du Sud, en Chine, au Maroc et dans l'ensemble du continent africain. Au Brésil, les ventes ont fortement progressé en raison d'une évolution favorable des prix. Cette croissance a largement compensé les performances plus contrastées de la Pologne, de la Turquie et des Philippines, où les médiocres conditions économiques ont eu une incidence négative sur le chiffre d'affaires, ces difficultés s'ajoutant aux Philippines à un accroissement des importations.

  • Granulats & Béton :
    Les ventes de la Branche Granulats & Béton ont progressé de 2 % au quatrième trimestre et de 4 % sur l'ensemble de l'exercice.
    Après les conditions climatiques très médiocres du début de l'année, un meilleur deuxième semestre a permis d'enregistrer une solide croissance du chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice 2001.
    La progression des ventes de granulats en France et au Royaume-Uni en 2001 résulte en grande partie de l'évolution favorable des prix. En Amérique du Nord, les ventes de granulats ont progressé en raison d'un accroissement de la demande et des bonnes conditions climatiques. Les ventes de béton sont restées stables en France après les niveaux records atteints en 2000, mais l'Espagne et le Portugal ont connu une croissance soutenue. En Amérique du Nord, les ventes de béton ont connu une croissance raisonnable, progressant fortement au dernier trimestre.
  • Toiture :
    Les ventes de la Branche Toiture ont reculé de 6 % au quatrième trimestre et de 8 % sur l'ensemble de l'année. La poursuite de la baisse du marché allemand de la construction en 2001 a lourdement pesé sur les ventes de la Branche dans ce pays.
    À l'extérieur de l'Allemagne, les ventes de tuiles ont été globalement stables par rapport à l'exercice précédent, avec une croissance plus marquée dans les marchés émergents mais un recul marginal en Europe.
  • Plâtre :
    Les ventes de la Branche Plâtre ont progressé de 13 % au quatrième trimestre et de 6 % sur l'ensemble de l'année, les ventes des deux nouvelles usines américaines de plaques de plâtre comprises.
    En Europe, les ventes ont connu une croissance raisonnable en 2001, malgré l'impact négatif de la faiblesse du marché allemand de la construction. En Asie, les ventes ont continué à croître avec vigueur. En Amérique du Nord, le niveau des ventes a augmenté de façon significative, bénéficiant de l'apport des nouvelles usines à la pointe de la technologie au Kentucky et en Floride. L'exercice 2001 a néanmoins été difficile en Amérique du Nord en raison du niveau des prix très faible, qui n'a commencé à croîte qu'à la fin de l'été.

- L'effet net des changements de périmètre de consolidation s'est élevé à 1 246 millions d'euros : + 10 %

La contribution des nouvelles acquisitions au chiffre d'affaires s'est établi à 2 377 millions d'euros.

Les activités 'ex-Blue Circle' , consolidées à partir du 11 juillet 2001, ont contribué pour 1 554 millions d'euros. Le chiffre d'affaires enregistré dans la majorité de ces activités a été satisfaisant, atteignant un bon niveau au Royaume-Uni et en Amérique du Nord. Dans les marchés émergents, les activités 'ex-Blue Circle' en Malaisie, au Nigeria et au Chili ont réalisé de très bonnes performances. L'activité est restée faible à Singapour.

Dans la Branche Granulats & Béton en 2001, l'acquisition de Warren Paving au Canada a généré 449 millions d'euros de ventes supplémentaires.

L'impact des désinvestissements sur la réduction des ventes a été de 1 221 millions d'euros, celui de l'ancienne branche des matériaux de spécialités ayant entraîné une réduction de 1 166 millions d'euros.

- L'impact des variations des taux de change sur le chiffre d'affaires 2001 s'est établi à – 1 %.

L'appréciation du dollar américain a été compensée par la faiblesse du réal brésilien, du rand sud-africain et du won coréen.


Chiffre d'affaires consolidé au 31 décembre 2001
  31 déc. 2001
Millions €
31 déc. 2000
Millions €
Variation Variation, hors effets de périmètre et de change
Ciment 5995 4420 + 36 % + 5 %
Granulats & Béton 4806 3725 + 29 % + 4 %
Toiture 1585 1684 - 6 % - 8 %
Plâtre 1072 1000 + 7 % + 6 %
Autres 240 1387 - 83 % + 3 %
Total 13698 12216 + 12 % + 3 %

 

Contacts
Communication Relations investisseurs
Denis Boulet
Tél : 33-1 44 34 94 14
denis.boulet@lafarge.com
James Palmer
Tél : 33-1 44-34-11-26
james.palmer@lafarge.com
Véronique Doux
Tél : 33-1 44 34 19 47
veronique.doux@lafarge.com
Danièle Daouphars
Tél : 33-1 44-34-11-51
daniele.daouphars@lafarge.com

Les informations, autres qu'historiques, contenues dans le présent communiqué de presse constituent des données à caractère prévisionnel (forward-looking statements) au sens du United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces données prévisionnelles ne reflètent pas nécessairement les performances futures et comportent certains risques, aléas et hypothèses ("Facteurs") difficiles à prévoir. Les résultats futurs peuvent différer sensiblement des anticipations de résultats issues de données prévisionnelles, sous l'effet de Facteurs incluant de manière non limitative: la nature cyclique des activités de la Société ; les conditions économiques nationales et régionales dans les pays où le Groupe est présent ; les fluctuations des devises ; le caractère saisonnier des activités de la Société ; le niveau des dépenses de construction sur les marchés majeurs ; la structure de l'offre et de la demande dans l'industrie de la construction ; la concurrence accrue des nouveaux entrants et des concurrents existants ; les conditions climatiques défavorables lors des périodes de forte construction ; les changements et la mise en place de réglementations environnementales ou autres réglementations gouvernementales ; notre capacité à identifier, mener à bien et intégrer efficacement nos acquisitions ; notre capacité de pénétration de nouveaux marchés ; ainsi que d'autres Facteurs contenus dans le Document de référence enregistré auprès de la Commission des opérations de bourse sous le numéro R01-049 et dans le 20-F tel qu'enregistré auprès de la Securities and Exchange Commission aux Etats-Unis d'Amérique. De manière générale, la Société est soumise aux risques et aléas propres à l'industrie de la construction et à une activité de nature mondiale. Les données prévisionnelles sont présentées à la date du présent communiqué et la Société n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces données prévisionnelles en présence d'informations nouvelles, dans le cadre d'événements futurs ou pour toute autre raison.

 

Le communiqué de presse (pdf, 38.02 Ko)