Journée Mondiale de la Terre : Lafarge au cœur de la mobilisation industrielle contre le changement climatique

La Journée de la Terre est l’occasion de rappeler l’engagement de Lafarge en faveur de l’environnement et plus spécialement en faveur de la lutte contre le changement climatique en présentant un aspect peu connu de notre stratégie climat : notre rôle de leader au sein des organisations professionnelles de notre secteur et de l’industrie. L’objectif ? Participer activement à la mobilisation de notre filière pour en faire évoluer les pratiques en matière d’émissions de CO2 et d’efficacité énergétique des bâtiments.

22.04.2015
 

Un rôle de leader au sein d’organisations nationales & internationales

Face aux enjeux planétaires du changement climatique, nous ne pouvons pas agir seuls. Une réponse collective est indispensable. C’est pourquoi Lafarge participe activement à la mobilisation de toute sa filière et de l’industrie en règle générale. Nous jouons un rôle moteur dans un grand nombre d’organisations professionnelles et patronales, à l’échelle nationale, européenne et internationale (voir encadré).

 

40%

de la consommation d’énergie mondiale est due aux bâtiments

L’objectif de ces organisations ? Co-construire avec les décideurs politiques un cadre légal qui ne crée pas de distorsion de concurrence et qui permette aux entreprises de développer des programmes d’innovation au service de la lutte contre le changement climatique.

 

Vincent Mages, Directeur des Initiatives Changement Climatique du Groupe, ajoute : « Nous défendons quatre impératifs pour agir de manière efficace contre les dérèglements climatiques : la collaboration, car c’est avec des actions concertées que notre parole aura du poids ; la mesure des émissions, pour évaluer nos progrès et être crédibles ; la stabilité des politiques, pour permettre aux entreprises de mettre en place des programmes d’innovation pérennes ; et enfin la rentabilité, car il n’y a pas d’innovation possible sans perspective de retour financier ! »

 

Des résultats déjà visibles et concrets​

« Le CSI a  maintenu un rôle de leader pour soutenir la réduction des émissions de CO2 par le secteur. Une telle approche est d’autant plus importante en cette année de COP21, qui nous donne l’opportunité de fixer une feuille de route mondiale avec des objectifs encore plus ambitieux. »

Bruno Lafont, Président-Directeur général de Lafarge et Co-président du CSI

Concrètement, les initiatives menées par Lafarge au sein des organisations professionnelles et sectorielles ont déjà donné des résultats :

  • Pour améliorer le reporting des émissions de CO2du secteur, nous avons contribué à l’élaboration du Protocole CO2 en collaboration avec les membres du CSI (Cement Sustainability Initiative). Ce document permet aux cimentiers de mesurer leurs progrès et de donner plus de crédibilité à leurs engagements. En 2015, les résultats d’un audit indépendant ont démontré que cette approche collective a favorisé considérablement l’amélioration des pratiques de développement durable des cimentiers (lire le communiqué de presse - en anglais).
  • Pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, nous sommes pleinement impliqués dans « EEB 2 », le deuxième volet de l’initiative Energy Efficiency in Buildings qui a démontré le rôle majeur de l’efficacité énergétique d’un bâtiment dans la lutte contre le changement climatique.
  • Pour encourager les entreprises à innover, nous avons contribué avec les pouvoirs publics aux réflexions sur la mise en place de politiques supprimant les subventions aux combustibles fossiles ou encore donnant une valeur au carbone.
 

La Stratégie Climat du Groupe

Pour Lafarge, la « Climattitude » est un état d’esprit illustré par ses initiatives pour lutter contre le changement climatique :

  • C'est à la fois contribuer à la réduction des émissions d'une société de plus en plus urbaine en innovant sur l'efficacité énergétique des bâtiments et en construisant des villes meilleures, plus compactes et plus durables.
  • C'est réduire nos émissions de CO2 directes et indirectes par tonne de ciment produite, par des programmes de performance industrielle, de recherche & développement, ou encore par l'utilisation d'énergies renouvelables.
  • Enfin, c'est promouvoir une politique Energie & Climat responsable auprès des entreprises et gouvernements.