International: Le béton Lafarge participe à l’avenir des centrales nucléaires avec ITER

Début 2020, le projet ITER, pour International Thermonuclear Experimental Reactor, donnera naissance à la plus grande installation de fusion nucléaire, associant 35 pays. Objectif : développer une source d’énergie sûre et respectueuse de l’environnement. Ce chantier hors du commun à la pointe de la technologie a réclamé l’excellence de nos équipes et le meilleur de nos bétons pour assurer la qualité et la sécurité du réacteur.

27.11.2014
 

Le projet ITER vise à bâtir à horizon 2020 dans le sud de la France la plus grande installation expérimentale de fusion nucléaire jamais construite. Le projet, qui réunit les Etats-Unis, l’Union européenne, la Chine, l’Inde, le Japon, la Russie et la Corée du Sud, a été lancé pour démontrer la faisabilité scientifique et technique de la fusion, à l’origine de l’énergie du soleil et des étoiles.

 

C’est une petite révolution dans l’énergie : la fusion doit permettre de générer dix fois plus d'énergie que la centrale nucléaire n'en aura reçue. Conçu pour produire 500 MW d'énergie à partir d'un apport de 50 MW, ITER ouvrira la voie vers l’exploitation de la technologie de fusion et vers une source d’énergie sûre, inépuisable et respectueuse de l’environnement.

 

Qualité et sécurité pour le réacteur ITER grâce au béton Lafarge

Véritable prouesse de technologie, le projet ITER a réclamé des matériaux respectant des exigences draconiennes pour assurer la sécurité des installations nucléaires. Les chaleurs d'hydratation et les porosités ont ainsi dû être limitées pour conférer au béton la meilleure étanchéité et protection possible du réacteur, avec des formulations affinées avec les équipes de conception du projet.

 

Lafarge a fait la différence grâce à la flexibilité et au savoir-faire de ses équipes de fabrication et d'encadrement, mais aussi à leur expérience de plus de 20 ans dans le domaine. Nous avons fourni 64 000m3 de béton pour les fondations du puits d’isolation sismique du réacteur, tout en répondant aux cadences de livraison :

  • 30 000m3 pour les radiers,
  • 24 000m3 pour les voiles,
  • 10 000m3 pour la dalle du hall de montage.

 

Nous avons installé une centrale à béton sur site de grande capacité (120m3/heure), qui a permis de faciliter le coulage en continu du radier du réacteur, évitant ainsi le moindre risque de fissure.

 

Preuve du savoir-faire de Lafarge, un deuxième contrat est en cours de finalisation pour la fourniture de plus de 150 000m3 de béton.