Glossaire

A

Achat / vente de quotas de CO2

Dans le cadre du système européen d'échange des quotas d'émission de CO2 (système EU - ETS), les quotas de CO2 peuvent être échangés par des entreprises :

  • de gré à gré entre 2 entreprises qui en négocient le prix,
  • ou sur l'une des « bourses carbones » créées en Europe.

Analyse du cycle de vie (ACV)

L'analyse du cycle de vie (ACV) d'un bâtiment quantifie son impact environnemental selon plusieurs critères :

  • consommation d'énergie primaire,
  • émissions de gaz à effet de serre,
  • pollution de l'air,
  • consommation d'eau,
  • transport,
  • production de déchets,
  • cycle de vie d'un matériau (depuis l'extraction jusqu'à son recyclage ou sa mise en décharge).

 
L'ACV fait désormais partie des méthodes de recherche du Groupe. Véritable approche scientifique, cette analyse objective s'appuie sur une méthodologie normalisée (ISO 14040) et remet en cause bon nombre d'idées reçues en matière de construction.

B

Bauxite

La bauxite est un minerai d'aluminium, dont le nom vient du village des Baux-de-Provence, où il a été découvert.

Béton

Le béton est un matériau de construction formé par un mélange d'eau, de granulats et de sable agglomérés par un liant (en général un ciment), et éventuellement complété par des adjuvants et des additions. Ce mélange est réalisé sur le chantier ou en usine.

Les bétons obtenus peuvent avoir des caractéristiques très diverses selon le choix du ciment et son dosage par rapport aux granulats, selon la forme des granulats, selon l'utilisation d'adjuvants, etc. Leur mise en œuvre et leur traitement de surface peuvent également faire varier leurs performances et leur aspect. Le béton est donc une pierre reconstituée, également appelée « pierre liquide ».

Biodiversité

La biodiversité définit la diversité des organismes vivants et des espèces : écosystèmes terrestres, marins et aquatiques.

Biomasse

La biomasse est l'ensemble des matières organiques qui peuvent devenir des sources d'énergie. C'est la fraction biodégradable :

  • des produits, déchets et résidus de l'agriculture, de la sylviculture et de leurs industries connexes,
  • des déchets et résidus végétaux de l'industrie.

C

Co-incinération

Dans une logique d'écologie indutrielle, la co-incinération consiste à utiliser des déchets comme combustibles de substitution. Les déchets des uns deviennent ainsi les combustibles des autres.

CO2

Le dioxyde de carbone (CO2) est un gaz à effet de serre. Il est produit notamment lors de la combustion de composés organiques et lors de la respiration des êtres vivants et des végétaux.

L'industrie cimentière émet naturellement du CO2 :

  • 60 % des émissions sont dues à la transformation physico-chimique des matières premières à haute température,
  • 40 % résultent de la combustion pour alimenter le four de la cimenterie à 1500 °C.

Cellule photovoltaïque

Une cellule photovoltaïque est un composant électronique qui, exposé à la lumière, génère une tension électrique Volt : leur sensibilité à la lumière permet de produire de l'électricité. Le courant obtenu est un courant continu et la tension obtenue est de l'ordre de 0,5 V.

Cendres volantes

Les cendres volantes sont utilisées comme ajout cimentaire, pour leur caractère hydrophile. Elles proviennent des filtres de cheminées des centrales thermiques. Elles sont surtout composées de silice vitreuse, d'alumine, d'oxyde de fer et de chaux.

Les cendres volantes peuvent se substituer partiellement au clinker et contribuent ainsi à la réduction des émissions de CO2.

Changement climatique

Le terme changement climatique désigne les modifications de météorologie et de température observées au cours du dernier siècle. Il est attribué à une augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, comme le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane. Ces gaz retiennent en partie l'énergie solaire dans l'atmosphère, réchauffant ainsi le sol et les océans.

Selon le Panel Intergouvernemental sur le Changement Climatique (IPCC), 90 % de l'augmentation de la concentration de ces gaz est due aux activités humaines et non à des causes naturelles.

Ciment

Le ciment est un liant hydraulique obtenu par cuisson à très haute température d'un mélange de calcaire et d'argile, puis broyage. La plupart des ciments sont à base de clinker et d'ajouts. Il s'emploie le plus souvent sous forme de poudre : mélangé avec de l'eau, il fait prise et permet d'agglomérer entre eux des sables et des granulats (sable ou graviers), pour constituer de véritables roches artificielles, les bétons ou les mortiers.

Clinker

Le clinker est le composant principal des ciments. Il prend la forme de granules dures résultant de la cuisson d'un mélange composé d'environ 80 % de calcaire et 20 % d'argile. Le ciment s'obtient par broyage du clinker et incorporation éventuelle d'ajouts.

Construction durable

La construction durable consiste à limiter l'impact des bâtiments sur l'environnement, tout en leur garantissant une qualité supérieure en matière d'esthétique, de durabilité et de résistance. Elle prend en compte tout le cycle de vie des ouvrages, du choix des produits initiaux jusqu'à leur démolition et recyclage.

Construire durable signifie notamment :

  • utiliser des matériaux recyclables pour préserver les ressources naturelles,
  • optimiser l'inertie thermique des bâtiments,
  • intégrer des sources d'énergies renouvelables dans la conception du bâtiment.

D

Déchets industriels

Un déchet industriel est le résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation. Les déchets d'autres industries à la fois comme combustibles alternatifs et comme matériaux de substitution. Cette utilisation s'inscrit dans une logique d'écologie industrielle et permet ainsi d'économiser des énergies fossiles et des matières premières, tout en rendant service à la collectivité : le traitement de ces déchets aurait en effet été coûteux et aurait dégagé du CO2.

Développement durable

La Commission mondiale sur l'environnement et le développement le définit ainsi : « c'est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »

L'objectif du développement durable est de concilier 3 enjeux majeurs :

  • la performance économique,
  • les conséquences sociales de l'action de l'entreprise (au niveau des collaborateurs, des fournisseurs, des clients, mais aussi des communautés locales),
  • les aspects environnementaux (comment rendre compatibles l'activité de l'entreprise et le maintien des écosystèmes).

E

Emissions absolues / spécifiques de CO2

Les émissions absolues de CO2 représentent le volume total de CO2 dégagé, alors que les émissions spécifiques sont relatives et proportionnelles à une production donnée. On parlera par exemple de la quantité spécifique de CO2 émise pour 1 tonne de ciment.

Emissions nettes / émissions brutes de CO2

Les émissions nettes de CO2 équivalent aux émissions brutes diminuées des émissions liées à la combustion des déchets.

Empreinte hydrique

Le concept d'empreinte hydrique combine en un seul indicateur, et à tous les stades du cycle de vie d'un produit, la quantité d'eau entrante (réseau, rivière, forage...) avec la quantité et la qualité de l'eau rejetée.

Entrepreneuriat social

Les entrepreneurs sociaux s'appuient sur un modèle économique à la fois rentable financièrement et responsable socialement. Les biens ou services qu'ils proposent permettent d'apporter une solution innovante et concrète à des problèmes sociaux ou environnementaux comme la malnutrition, l'accès au logement ou la gestion des déchets.

F

Fuites de carbone

Sur un marché sous contrainte carbone, substitution d'une production locale par une production provenant d'une zone sans contrainte carbone du fait de la non prise en compte du coût CO2. Les fuites de carbone ainsi définies n'entraînent pas de réduction des émissions de CO2, voire les augmentent du fait du transport généré, détruisent de la valeur économique et ont un impact social négatif en matière d'emplois sur le marché sous contrainte carbone.

G

Gouvernance

La gouvernance d'entreprise est constituée de l'ensemble des mécanismes d'orientation, de contrôle et d'évaluation qu'elle met en place.

De façon plus précise, ce terme peut également désigner les règles de fonctionnement du conseil d'administration et du conseil de surveillance.

Granulat

Le granulat est un fragment de roche d'origine minérale de très petite taille (entre 0,080 et 80 mm). Il existe différents types de granulats : maritimes, fluviaux ou terrestres. Il peut s'agir de sable, de gravillons ou de graviers. Les granulats sont essentiels à la fabrication du béton.

I

Inertie thermique

Ce terme caractérise un matériau capable d'accumuler et de stocker de l'énergie calorifique pour ensuite la restituer en un temps plus ou moins long.

L

Laitier

Mélange de chaux, d'alumine et de silice, produit lors de la fusion du minerai de fer avec du coke dans les hauts-fourneaux. Les laitiers sont récupérés en fusion au-dessus de la fonte. Ils possèdent des propriétés hydrauliques proches de celles du clinker s'ils sont refroidis brutalement. Ils s'hydratent moins vite, mais présentent une meilleure stabilité vis-à-vis des milieux agressifs.

Ils peuvent ainsi être utilisés comme ajouts cimentaires ou se substituer partiellement au clinker pour limiter les émissions de CO2.

M

Mécanisme de développement propre (MDP)

Le protocole de Kyoto ne prévoit pas de limitation des émissions de CO2 pour les pays en développement, mais encourage certains dispositifs alternatifs.

Ainsi, les entreprises qui financent des projets de réduction d'émissions de CO2 dans des pays en développement se voient récompensées sous forme de crédits CO2.

Les Mécanismes de Développement Propre (MDP) ont pour but de promouvoir le développement des meilleures technologies dans les pays du Sud tout en permettant aux pays industrialisés d'en retirer des crédits carbone.

O

Organisation Internationale du Travail (OIT)

L'Organisation Internationale du Travail (OIT) est une agence de l'Organisation des Nations Unies qui rassemble gouvernements, employeurs et travailleurs. Son objectif est de promouvoir le travail décent à travers le monde, dans des conditions de liberté, d'équité, de sécurité et de dignité. Elle mène des actions afin d'encourager la création d'emplois décents, de développer la protection sociale et le dialogue social.

P

Plaques de plâtre

Les plaques de plâtre sont des composants industrialisés du bâtiment. Elles sont fabriquées en usine à partir du plâtre gaché avec des adjuvants enfermés dans des feuilles de cartons, ce qui permet de composer des éléments de faible épaisseur. Elles se posent par vissage ou par collage avec un mortier adhésif.

Appelées également « plaques à peindre » ou « plaques de plâtre cartonnées », elles sont utilisées pour le parement des murs intérieurs et des cloisons, par clouage ou vissage sur des bâtis de bois ou des ossatures métalliques.

Plâtre

Le plâtre est un matériau de construction obtenu à partir d'une roche appelée gypse, déshydratée par cuisson et broyée. Il peut être utilisé sous forme de pâte ou de plaque. Mélangé avec de l'eau, il forme un gel et fait prise en quelques dizaines de minutes pour durcir ensuite. Il est majoritairement destiné aux travaux intérieurs : enduits sur murs et plafonds, cloisons sèches et doublages sous forme de carreaux ou de plaques de plâtre. Ses propriétés sont nombreuses : isolation thermique, régulation de l'hygrométrie (humidité de l'air), isolation acoustique et résistance au feu.

Pompe à chaleur géothermique

Une pompe à chaleur est un dispositif thermodynamique permettant de transférer la chaleur du milieu le plus froid vers le milieu le plus chaud, alors que spontanément la chaleur se diffuse du plus chaud vers le plus froid jusqu'à l'égalité des températures. La pompe à chaleur géothermique utilise la chaleur du sol selon ce principe.

Pouzzolane

Le terme pouzzolane tire son nom de Pouzzole, une localité près de Naples en Italie, riche en terre volcanique.

La pouzzolane naturelle est une roche siliceuse légère produite par des projections volcaniques basaltiques. Elle comporte de la silice, de l'alumine, de l'oxyde ferrique (qui lui donne sa couleur rouge), ainsi que de la chaux et de la magnésie. Elle sert d'ajout cimentaire.

Il existe également des pouzzolanes artificielles, obtenues par calcination de terres argileuses, de basaltes ou de schistes : leurs propriétés sont équivalentes à celles de la pouzzolane naturelle.

Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE)

Créé en 1972, le PNUE, Programme des Nations Unies pour l’Environnement, est la plus haute autorité environnementale des Nations Unies.

Le PNUE collabore avec des organes des Nations Unies, des organisations internationales, des gouvernements, des organisations non gouvernementales, le secteur privé et la société civile. Le PNUE a mis en place un programme de réflexion sur la construction durable (le SBCI), auquel Lafarge participe et qu'il a présidé.

Protocole de Kyoto

Le Protocole de Kyoto vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. Le principe repose sur des engagements différenciés selon les Etats.

Les pays industrialisés ont pris des engagements de stabilisation ou de réduction qui, en moyenne, correspondent à une diminution de 5 % de leurs émissions sur la période 2008/2012 par rapport à 1990. Les pays en voie de développement n'ont pas d'obligation mais sont incités à développer des projets de réduction des émissions de CO2 qui peuvent être valorisés sous forme de crédits : c'est le principe du « Mécanisme de Développement Propre » (MDP) qui consiste à valoriser les efforts réalisés dans les pays émergents.

Q

Quotas de CO2

Les quotas d'émission de gaz à effet de serre et le système d'échange de ces quotas d'émission (système EU - ETS) ont été mis en place par une directive européenne en 2003.

Révisée en décembre 2008, la directive vise à clarifier les conditions de mise en œuvre de son objectif de réduire de 20% les émissions des CO2 des pays de l'UE (Union européenne) entre 1990 et 2020. La nouvelle directive régule donc les émissions de CO2 dans les pays de l'UE pour divers secteurs industriels (par exemple : l'industrie cimentière, l'acier, le papier).

Ce mécanisme, qui s'applique pour la période 2013-2020 :

  • détermine annuellement une limite quantifiée d'émissions pour chaque entreprise (1 quota = 1 tonne de CO2),
  • définit les critères de sélection des secteurs appelés « carbon leakage » qui, du fait de la prise en compte des coûts liés au CO2, pourraient souffrir de distorsions de concurrence de la part de pays hors de l'UE qui n'ont pas pris des engagements comparables,
  • accorde aux entreprises en excédent de quotas, la possibilité de vendre des droits d'émission aux entreprises en déficit de quotas.

R

Reporting

Le reporting consiste à présenter régulièrement des rapports sur les activités et résultats d'une organisation, d'une unité de travail ou du responsable d'une fonction.

Rupteur thermique

Elément de nature à réduire les déperditions de température causées par les ponts thermiques. Cet élément peut être en polystyrène traversé par des aciers d'armature ou en béton par exemple.

S

Système EU - ETS

Les quotas d'émission de gaz à effet de serre et le système d'échange de ces quotas d'émission (système EU - ETS) ont été mis en place par une directive européenne en 2003.

Révisée en décembre 2008, la directive vise à clarifier les conditions de mise en œuvre de son objectif de réduire de 20% les émissions des CO2 des pays de l'UE (Union européenne) entre 1990 et 2020. La nouvelle directive régule donc les émissions de CO2 dans les pays de l'UE pour divers secteurs industriels (par exemple : l'industrie cimentière, l'acier, le papier).

Ce mécanisme, qui s'applique pour la période 2013-2020 :

  • détermine annuellement une limite quantifiée d'émissions pour chaque entreprise (1 quota = 1 tonne de CO2),
  • définit les critères de sélection des secteurs appelés « carbon leakage » (fuite de carbone) qui, du fait de la prise en compte des coûts liés au CO2, pourraient souffrir de distorsions de concurrence de la part de pays hors de l'UE qui n'ont pas pris des engagements comparables,
  • accorde aux entreprises en excédent de quotas, la possibilité de vendre des droits d'émission aux entreprises en déficit de quotas.

T

Taux de fréquence des accidents

Le taux de fréquence des accidents du travail avec arrêt est le nombre d'accidents entraînant un arrêt de travail par million d'heures travaillées.