Forte progression des résultats semestriels de Lafarge

07.09.2000
 

Le Conseil d'Administration de LAFARGE, réuni sous la présidence de Bertrand Collomb, a arrêté les comptes au 30 juin 2000.

Le chiffre d'affaires consolidé s'est élevé à 5 656 millions d'euros, soit une progression brute de 16,3% par rapport au premier semestre 1999. A périmètre constant et hors effet de change, la progression est de 7,1%.

Le résultat d'exploitation courant, à 787 millions d'euros, a progressé de 26% par rapport au premier semestre 1999 : Ciment : 458 millions d'euros (+31%), Granulats & Béton : 90 millions d'euros (+22%), Toiture : 97 millions d'euros (+18%), Plâtre : 57 millions d'euros (-16%) et Matériaux de Spécialités : 78 millions d'euros (+47%).

Cette progression se retrouve par grandes zones géographiques :

  • Europe occidentale : +13%. La progression des résultats a été soutenue en France du fait de la croissance des marchés de la construction, ainsi qu'en Espagne où le niveau d'activité est resté élevé. Ces résultats sont tempérés par un premier semestre décevant en Allemagne où l'activité de la construction a poursuivi son recul dans l'est du pays.
  • Amérique du Nord : +25%. Le niveau de la demande est resté élevé pour le Ciment, les Granulats et le Béton. Les résultats de ces Activités ont connu une progression significative au premier semestre. L'activité Plâtre est en retrait par rapport à 1999 en raison, d'une part, d'une très forte hausse du prix des matières premières et, d'autre part comme prévu, des coûts liés au démarrage de la nouvelle usine du Kentucky.
  • Pays émergents : +75%. Le principal facteur contribuant à la hausse est l'amélioration sensible des résultats au Maroc, en Afrique du Sud et, dans une moindre mesure, aux Philippines. On note également le redressement très important des résultats au Brésil et la consolidation des acquisitions récentes, en particulier en Corée du Sud et en Inde. En revanche, la Turquie a connu des conditions de marché encore très difficiles.

Le solde des éléments exceptionnels est de moins 17 millions d'euros et inclut les frais liés à l'offre sur Blue Circle Industries, compensés par les plus values dégagées par la cession de certains actifs financiers.

Le résultat net part du Groupe atteint 250 millions d'euros, soit une progression de 26% par rapport au premier semestre 1999 sur une base comparable.*

Le bénéfice net par action s'élève à 2,35 euros pour la période, soit une progression de 15% par rapport au premier semestre 1999.*

Depuis le début de l'année, LAFARGE a acquis ou développé de nouvelles positions dans chacune de ses Branches :

 

  • Ciment : Lafarge est devenu en janvier le premier actionnaire de Halla Cement en Corée du Sud. L'implantation du Groupe en Inde s'est concrétisée au début de l'année (Tisco Cement).
  • Granulats & Béton : Aux Etats-Unis, le Groupe a renforcé sa présence dans la région des Grands Lacs par l'acquisition de Presque Isle, l'une des plus importantes carrières de granulats, avec une capacité de plus de 8 millions de tonnes par an.
  • Toiture : en Allemagne, Lafarge a acquis la majorité des actions de Tonindustrie Heisterholz, devenant ainsi le premier producteur de tuiles argiles du pays.
  • Plâtre : En Asie, la joint-venture Lafarge / Boral devient leader du marché du plâtre en Corée du Sud, en Chine, en Malaisie, en Indonésie et aux Philippines.
  • Matériaux de Spécialités : Le Groupe a pris de nouvelles positions en Italie (peintures) et aux Etats-Unis (mortiers).

Les perspectives pour le deuxième semestre sont également favorables. En Europe, les marchés sont bien orientés, sauf en Allemagne. Les perspectives en Amérique du Nord restent positives pour le Ciment et les Granulats & Béton, plus difficiles pour le Plâtre. Les marchés dans les pays émergents continuent de montrer globalement des tendances positives.

Selon Bertrand Collomb, Président Directeur Général du Groupe, " les conditions sont réunies pour faire de l'an 2000 une nouvelle année de progrès pour Lafarge, grâce à l'évolution de nos marchés, de nos performances et de nos acquisitions récentes."


Chiffre clés au 30 septembre 2000
Au 31/12/2000
Millions €
Au 31/12/1999
Millions €
%
Chiffre d'affaires 5 656 4 862 16%
Résultat d'exploitation courant 787 623 26%
Résultat net (part du Groupe) 250 199 26%
Marge brute d'autofinancement (courante) 755 671 13%

 


Progression du bénéfice net par action au 30 septembre 2000
Au 31/12/2000
Euros
Au 31/12/1999
Euros
%
Bénéfice net par action 2,35 2,04* 15%

 

* Les résultats du premier semestre 1999 ont été retraités afin de tenir compte du changement de méthode de comptabilisation des impôts différés imposé par la nouvelle réglementation française.

 

Le communiqué de presse (pdf, 83.89 Ko)