Enquête IPSOS pour le Groupe Lafarge Le bonheur est dans la ville !

NYSE Euronext Paris : LG
05.12.2013
 

Parce que l'ambition de Lafarge - construire des villes meilleures - suppose la meilleure compréhension possible des attentes des urbains, le Groupe a souhaité prendre le pouls des citadins. Innover pour rendre les villes plus belles, plus accueillantes, plus compactes, plus durables et mieux connectées, est au cœur de la stratégie de Lafarge. Mieux connaitre le rapport que les citadins entretiennent à leur agglomération permet au Groupe de préparer et d'offrir des solutions et des services qui contribuent à répondre au mieux aux enjeux de l'urbanisation. Lafarge publie ainsi les résultats d'une enquête internationale inédite réalisée avec l'institut Ipsos auprès des habitants de 6 métropoles: Paris, Alger, Chicago, Rio de Janeiro, Chongqing et Bombay. Il en ressort que près de 9 urbains sur 10 sont heureux de vivre dans leur agglomération !

 

ETRE URBAIN FAIT LE BONHEUR : UNE TENDANCE UNIVERSELLE

Pollution, stress, embouteillages... On reproche à la ville mille et une choses. Pourtant, les citadins s'y sentent - malgré tout - bien. « C'est l'enseignement fondamental de notre enquête et il est sans appel : sur l'ensemble des 6 villes testées, près de 9 habitants sur 10 (87 %) sont heureux de vivre dans leur agglomération et près d'un sur deux (46 %) se dit même très heureux ! », explique Marcel Cobuz, Directeur au sein de la fonction Innovation du Groupe Lafarge.

Les habitants des pays émergents apparaissent comme encore plus heureux de leur agglomération que les autres : la palme revient aux Chinois de Chongqing, devant les urbains de Rio de Janeiro et de Bombay.

Ce que les citadins apprécient le plus au sein de leur agglomération ? Tout d'abord, la beauté de leur ville et son héritage historique, devant le fait de se déplacer facilement et les possibilités professionnelles.

Si les citadins se sentent aussi heureux dans leurs villes respectives, c'est d'abord parce qu'elles leur inspirent des sentiments aussi forts que positifs : 85 % des habitants s'y sentent libres, 77 % y sont attachés et 80 % en sont fiers ! Si la ville occasionne néanmoins du stress à près de deux tiers des citadins, ils ne sont qu'une minorité - loin des idées reçues - à éprouver de la solitude en ville (38 %).

Meilleure preuve de l'enthousiasme des citadins vis-à-vis de leur ville : 80 % d'entre eux ont le sentiment de vivre plutôt dans une agglomération choisie, dans laquelle ils se sentent bien, contre seulement 20 % qui estiment vivre plutôt dans une agglomération subie, qu'ils voudraient quitter. En outre, même s'ils pouvaient ou devaient déménager, près de 2 urbains sur 3 resteraient dans la même agglomération, signe d'un attachement fort à leur métropole.

 

AUX QUATRE COINS DU MONDE, DES CITADINS OPTIMISTES SUR L'AVENIR DE LEUR VILLE

Deuxième enseignement majeur de l'enquête, le bien-être des urbains s'accompagne d'un fort optimisme quant à leur vision de la ville de demain. Plus des 3/4 d'entre eux ont en effet l'impression que leur agglomération est en expansion, contre seulement un quart pensant qu'elle est en déclin. Les habitants de Chongqing et de Rio semblent à cet égard les plus confiants.

Pour les urbains d'aujourd'hui, la ville de demain est synonyme de ville meilleure. Plus de 3 habitants sur 5 estiment en effet que, dans 15 ans, leur agglomération sera plus accueillante pour les nouvelles générations, plus respectueuse de l'environnement mais aussi plus belle.

 

LES PRINCIPAUX DEFIS DES VILLES : POLLUTION, BRUIT ET INSECURITE

Autre enseignement important apporté par l'enquête : sur l'ensemble des 6 villes interrogées, la pollution (43 %), les nuisances sonores (38 %) et le manque de sécurité (37 %) constituent les 3 aspects qui dérangent le plus les habitants en ville, loin devant la difficulté à se loger, la difficulté à se déplacer, la difficulté à trouver un travail et le manque de convivialité.

Dans le détail, des différences sensibles apparaissent entre villes. C'est ainsi que les habitants des métropoles asiatiques interrogées déplorent essentiellement la pollution et les nuisances sonores, tandis que ceux des métropoles du continent américain se distinguent par leur fort ressenti de l'insécurité.

 

PARIS ET SES SPECIFICITES

A Paris, il est frappant de constater que la difficulté à se loger est perçue par les habitants comme deux fois plus forte qu'ailleurs (42 % des Parisiens sont dérangés par cet aspect, contre 21 % dans l'ensemble des 6 villes). Le manque de convivialité est également ressenti de façon plus forte que dans l'ensemble (17 %, contre 11 %).

Par ailleurs, les Parisiens se distinguent par leur appréciation des moyens de mobilité : 47 % (contre 34 % dans l'ensemble des villes) estiment que le fait de pouvoir se déplacer facilement est l'élément qu'ils apprécient le plus au sein de leur agglomération.

Enfin, près d'un Parisien sur deux (46 %) juge que la ville rêvée est une ville dans laquelle il pourrait trouver des espaces de tranquillité facilement, un niveau supérieur à la moyenne obtenue dans l'ensemble des villes (39 %).

 

LA VILLE REVEE DES URBAINS ? SURE, RICHE CULTURELLEMENT ET BELLE

A quoi ressemble la ville rêvée des urbains ? Les habitants des 6 villes testées valorisent une ville avant tout sûre, mais aussi riche culturellement et belle. Il est révélateur de noter à quel point ces critères devancent ceux d'une ville moderne, dynamique économiquement et écologique. Notre enquête rend d'ailleurs compte du rapport complexe des urbains à l'écologie : si la pollution figure, dans l'ensemble, en tête de leurs préoccupations en ville, l'idée d'une ville écologique, dans laquelle la voiture aurait disparu, ne fait rêver que 12 % des habitants.

En revanche, les besoins de calme et de convivialité des urbains apparaissent nettement : 39 % d'entre eux rêvent d'une ville dans laquelle ils pourraient trouver des espaces de tranquillité facilement, et 34 % d'une ville dans laquelle la solidarité entre habitants serait une priorité.

 

METHODOLOGIE DE L'ENQUETE

L'étude porte sur un échantillon global de 3 642 répondants, représentatif de la population de chacune des six agglomérations en termes de sexe, d'âge et de répartition géographique. Les interviews ont été réalisées du 14 août au 3 septembre 2013. 600 personnes ont été interrogées à Paris et Bombay, 602 à Chicago, 604 à Rio de Janeiro, 615 personnes à Chongqing et 621 à Alger.

 

INFORMATIONS GENERALES - A PROPOS DE LAFARGE

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge a réalisé un chiffre d'affaires de 15,8 milliards d'euros en 2012, avec une présence dans 64 pays et 65 000 collaborateurs. Acteur majeur dans ses activités Ciment, Granulats & Bétons, il contribue à la construction des villes dans le monde entier avec des solutions innovantes pour les rendre plus accueillantes, plus compactes, plus durables, plus belles et mieux connectées. Doté du premier centre de recherche au monde sur les matériaux de construction, Lafarge place l'innovation au cœur de ses préoccupations, au service de la construction durable et de la créativité architecturale. Depuis 2010, le Groupe fait partie de l'indice Dow Jones Sustainability World, classement mondial de référence des grandes entreprises en matière de performance dans le Développement Durable.

 

Documents

Le communiqué de presse (pdf, 272.94 Ko)