Du ciment bas carbone pour le 1er stade français à énergie positive

Depuis juillet 2012, les habitants du Havre fans de football peuvent assister aux matchs de leur équipe préférée dans une toute nouvelle enceinte, le Stade Océane. Une arène unique en France : c’est le premier stade du pays à produire plus d’énergie qu’il n’en consomme ! Et grâce à Lafarge, il émet moins de CO2 qu’un stade ordinaire. 

16.07.2012
 

Le 12 juillet 2012, près de 25 000 spectateurs assistaient au match de football opposant les équipes du Havre et de Lille dans le tout nouveau Stade Océane. Mais ils ignoraient sans doute qu’ils participaient à une grande première en France

 

Bâti à l'entrée de la ville du Havre par le groupement Vinci Construction France, SCAU architectes, KSS architects et IOSIS, ce stade est le premier du pays à produire plus d'énergie qu'il n'en consomme !  

 

Nous avons été de la partie en fournissant un ciment à très faible teneur en CO2 (ciment de type CEM V, composé pour moitié d'ajouts de cendres volantes, issues de centrales thermiques). Résultat : une réduction de 22 % des émissions de CO2 du béton par rapport à un béton standard.  

 

Les performances environnementales du Stade Océane ne s'arrêtent pas là. Pour limiter encore plus son impact, il comprend également :

  • 1 500 m² de panneaux photovoltaïques,
  • un système de récupération des eaux de pluies alimentant l'arrosage et les sanitaires,
  • une isolation thermique optimale grâce à des espaces fermés,
  • un dispositif régulant la température et l'éclairage selon l'occupation des lieux.

 

Le tout sans rien sacrifier à l'esthétisme

Actuellement en 2ème division, le club du Havre semble avoir tout en main pour remonter dans l'élite !