Des bâtiments autosuffisants avec WBCSD

29.03.2006
 
Lafarge - United Technologies - WBCSD

GENÈVE, le 29 mars 2006 – Le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD) annonce aujourd'hui la création d'une alliance de grands groupes internationaux afin de réfléchir à la conception et à la construction de bâtiments ne consommant aucune énergie d'origine externe, neutres en carbone, pouvant être construits et gérés au meilleur coût.

Cette initiative est menée par le Groupe Lafarge (NYSE : LR, Euronext : LG) leader mondial des matériaux de construction, avec une position de premier plan dans chacune de ses 4 activités, Ciment, Granulats & Béton, Toiture et Plâtre, et par United Technologies Corp. (NYSE : UTX), premier fournisseur mondial de biens d'équipement, notamment d'ascenseurs, de climatiseurs/radiateurs et de systèmes d'alimentation sur site, pour le marché de la construction commerciale. Le WBCSD et les deux instigateurs de cette initiative mènent actuellement des discussions avec de nombreux acteurs mondiaux de premier plan qui devraient s'associer au projet et dont la liste sera annoncée prochainement.

Actuellement, les bâtiments représentent 40 % de la consommation d'énergie dans les pays développés, selon l‘OCDE. Le projet annoncé aujourd'hui, dont l'objectif est de transformer les modes de conception, de construction, de gestion et de démontage des immeubles, vise plusieurs objectifs ambitieux :

  • que d'ici à 2050, les nouveaux édifices ne consomment plus aucune énergie nette provenant de sources extérieures,
  • qu'ils ne produisent plus aucune émission nette de dioxyde de carbone,
  • tout en étant économiquement viables en termes de construction et de gestion.

La construction de bâtiments ne consommant aucune énergie externe exigera la mise en œuvre sur site de systèmes de production d'énergie ainsi que de matériaux et équipements de construction ultra-efficaces.

Le projet sera mené en trois phases, chacune donnant lieu à un rapport d'étape. Ensemble, ces rapports constitueront une feuille de route visant à la transformation du secteur de la construction. Le premier rapport étudiera les succès et les échecs actuels en matière de construction écologique. Le second identifiera l'ensemble des opportunités actuelles et futures. Le troisième rapport présentera quant à lui une stratégie industrielle unifiée permettant de concrétiser d'ici à 2050 les opportunités identifiées, notamment en Chine, au Brésil, aux États-Unis et dans l'Union Européenne. L'élaboration de chacun de ces rapports sera menée sur une période d'un an, et sera accompagnée de plusieurs auditions et conférences avec des entreprises du bâtiment, des fournisseurs de matériaux, des experts du développement durable, des représentants de gouvernements, les autorités de régulation, et organismes publics de l'énergie, et des autres parties prenantes.

Plusieurs immeubles « verts » sont déjà construits dans le monde, mais leur structure de coût empêche actuellement leur adoption généralisée par les entreprises de construction. Le projet s'appuiera sur ces exemples, en équilibrant le facteur coût/avantage et en travaillant en étroite collaboration avec les architectes, constructeurs, fournisseurs et propriétaires d'immeubles afin de promouvoir une approche plus durable de la construction. Les normes actuelles d'efficacité énergétique des bâtiments serviront de base de départ pour cette initiative de grande envergure du secteur de la construction.

« Depuis de nombreuses années, Lafarge est à la pointe des efforts du secteur en matière d'efficacité énergétique et de construction durable, non seulement grâce à la réduction des émissions de gaz à effet de serre lors de la phase de production des matériaux, mais également à travers le développement de matériaux contribuant à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments », souligne Bertrand Collomb, Président de Lafarge. « A cet effet, Lafarge œuvre en partenariat avec des architectes reconnus pour promouvoir la construction durable, comme le montre notre partenariat avec l'architecte français Jacques Ferrier. Ce partenariat a permis le développement d'« Hypergreen », un concept de tour multifonctions développé pour les mégalopoles du monde entier, hautement autonome du point de vue énergétique grâce à l'utilisation des méthodes et des technologies de construction les plus innovantes. »

« Les constructions de demain devront être énergétiquement autonomes et avoir des émissions neutres en carbone », précise Jan van Dokkum, Président d'UTC Power, société du Groupe United Technologies. « Pour atteindre un tel objectif, nous devons intégrer les sources d'énergie renouvelables dans la conception du bâtiment, optimiser l'efficacité énergétique des systèmes logistiques et tirer parti des pratiques locales de construction. Par ailleurs, cet objectif est renforcé par une approche intégrée du mode de production qui permet l'utilisation et la réutilisation ultérieure des matériaux de construction. Cette approche d'une conception énergétique et neutre en carbone est une évolution indispensable pour tous ceux qui souhaitent faire du développement durable une réalité dans le secteur de la construction. »

Björn Stigson, Président du WBCSD, ajoute : « Par une attitude plus intelligente et plus efficace en matière de consommation d'énergie dans les bâtiments, nous parviendrons à préserver l'énergie, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à relever les défis du changement climatique. Nous sommes convaincus que cette initiative peut donner naissance à différentes solutions réduisant significativement les coûts. Elle ouvrira également la voie à la construction d'immeubles autonomes et écologiques, dans lesquels les futures générations pourront vivre, travailler et se divertir. Leaders sur leur marché, nos partenaires apportent un savoir-faire et une expérience technologiques qu'aucune organisation ni gouvernement ne pourrait mettre en œuvre seul. »

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe une position de premier plan dans chacune de ses quatre activités : Ciment, Granulats & Béton, Toiture et Plâtre. Avec 80 000 collaborateurs, le Groupe est présent dans 76 pays. En 2005, il a réalisé un chiffre d'affaires de 16 milliards d'euros. Lafarge est la seule entreprise du secteur de la construction répertoriée dans la liste 2006 des 100 multinationales les plus engagées en matière de développement durable. Depuis de nombreuses années, Lafarge inscrit sa croissance dans le cadre d'une stratégie de développement durable : son savoir-faire concilie efficacité industrielle, création de valeur, respect des hommes et des cultures, protection de l'environnement, économie des ressources naturelles et de l'énergie. Pour faire progresser les matériaux de construction, Lafarge place le client au cœur de ses préoccupations et offre aux professionnels du secteur et au grand public des solutions complètes et innovantes pour plus de sécurité, de confort et de qualité dans le cadre de vie quotidien.

United Technologies Corp., dont le siège se trouve à Hartford, dans l'État du Connecticut aux États-Unis, est une société de l'indiceDow Jones Industrial qui a enregistré un chiffre d'affaires de 43 milliards de dollars en 2005. UTC emploie environ 220 000 personnes dans le monde et fournit des produits et des services de haute technologie au secteur de la construction et à l'industrie aérospatiale. Elle a été désignée pour la sixième année consécutive l'entreprise aérospatiale « la plus admirée »par le magazine Fortune, selon différents critères dont la responsabilité sociale et l'innovation. La société est cotée aux indices Dow Jones Sustainability Indexes et fait partie des 20 entreprises de droit américain à figurer au classement 2006 des 100 sociétés multinationales les plus engagées en matière de développement durable (« The Global 100 Most Sustainable Corporations in the World »).

Le WBCSD, Conseil mondial des entreprises pour le développement durable, dont le siège se trouve à Genève, est une alliance d'environ 190 sociétés multinationales unies par un engagement commun en faveur du développement durable, fondé sur les trois piliers que constituent la croissance économique, l'équilibre écologique et le progrès social. Ses membres sont issus de plus de 35 pays et de 20 secteurs industriels de tout premier plan.

 

Contacts :

Lafarge:
Louisa Pearce-Smith, Tel: +33 (1) 44 34 18 18,
louisa.pearce-smith@lafarge.com

WBCSD:
Josephine Chennell, +41 (79) 346 52 03,
chennell@wbcsd.org

United Technologies:
Paul Jackson, +1 (860) 728 7912

 

Le communiqué de presse (pdf, 163.66 Ko)