Chine - Substituer les déchets ménagers aux combustibles fossiles

Zunyi

Ciment / Chine

En Chine, Lafarge propose un service à la ville de Zunyi dans la province du Guizhou pour l'élimination des déchets, en brûlant les déchets ménagers de cette ville de 800 000 habitants pour fabriquer son ciment.

15.02.2012
 

Objectifs

  • Contribuer à la politique de protection de l'environnement des autorités locales
  • Apporter une solution sûre et facile à mettre en œuvre pour la gestion des déchets des communautés locales
  • Substituer l'énergie fossile nécessaire à la fabrication du ciment par des énergies alternatives disponibles en grande quantité
  • Réduire les émissions de CO2 lors de la fabrication du ciment
  • Optimiser le coût de fabrication du ciment

Résumé

Lafarge a signé un partenariat avec la ville de Zunyi dans la province du Guizhou, au sud-ouest de la Chine, portant sur la récupération et valorisation des déchets ménagers. Dans le cadre de ce partenariat, nous valorisons la fraction combustible des déchets ménagers de la ville, l'utilisant comme combustible alternatif dans notre cimenterie de Sancha. Nous exploitons également les déchets enfouis depuis plus de 10 ans, par extraction sélective. Cela permet de remplacer une partie des combustibles fossiles utilisés à notre usine de Sancha et fournit également un service précieux à la communauté locale.
La ville de Zunyi cherchait une solution pour le traitement de ses déchets, dont la quantité était en forte croissance. Nous étions sur le point de lancer notre nouvelle cimenterie de Sancha et nous cherchions à sécuriser une source stable d'approvisionnement en combustibles. Ce partenariat signé avec la municipalité était donc un accord gagnant-gagnant !

Résultats

Lafarge valorise 25 % de déchets produits chaque jour par la ville de Zunyi. Elle propose ainsi une solution sûre et écologique pour l'élimination des déchets ménagers de la ville. Cela permet également de réduire de manière significative la consommation de charbon de l'usine, les déchets municipaux représentant aujourd'hui environ 12% de la consommation énergétique totale.
Enfin, le projet a permis de créer 40 emplois, dans une installation de tri existante que nous avons reprise pour récupérer les matériaux valorisables, principalement des emballages en plastique.