Chiffre d'affaires annuel 2003 conforme aux attentes

28.01.2004
 

Euronext: LG, NYSE: LR

 

  • Chiffre d'affaires en repli de 6,5% à 13.658 M€ contre 14.610 M€
  • Chiffre d'affaires à périmètre et change constants en hausse de 4,6%
  • Résultat d'exploitation courant attendu stable par rapport à 2002 hors effets de change

 
CHIFFRES CLES :

  • Le chiffre d'affaires au 31 décembre 2003 est en recul de 6,5% à 13.658 M€ contre 14.610 M€ au 31 décembre 2002
  • L'impact défavorable d'importantes variations de change s'élève à -9,0%
  • L'effet négatif de périmètre dû aux cessions réalisées en 2002 et 2003 s'établit à -2,1%,
  • Le chiffre d'affaires au 31 décembre 2003, à périmètre et change constants, est en hausse de 4,6%
  • Le chiffre d'affaires du 4ème trimestre, à périmètre et change constants, est en hausse de 9,6% par rapport à un quatrième trimestre 2002 particulièrement médiocre
  • Le rattrapage de l'activité au second semestre, qui était nécessaire pour compenser un très mauvais premier trimestre, a été réalisé
  • Le groupe confirme son attente d'un résultat d'exploitation courant stable pour 2003, avant effets de change.

 

L'évolution du chiffre d'affaires par branche, à périmètre et change constants et avant élimination des ventes inter-branches, est la suivante:

CIMENT : +5,3%

Les ventes ont progressé de 5,3% au cours de l'exercice 2003
(-3,4% au premier trimestre, +3,0% au deuxième trimestre, +7,7% au troisième trimestre et +11,4% au quatrième trimestre).

Les ventes de la branche ciment se sont tenues à un bon niveau au cours du second semestre. Le dynamisme du quatrième trimestre 2003, en comparaison avec un dernier trimestre 2002 médiocre, s'est traduit par une hausse du chiffre d'affaires de 11,4%, grâce à un accroissement des volumes dans la majorité des pays et à une amélioration des prix dans de nombreux cas. L'année s'achève avec des chiffres d'affaires en hausse dans l'ensemble des régions.

En Europe de l'Ouest, les ventes progressent de façon générale, en dépit de situations contrastées. La Grèce est en croissance forte, grâce à un marché résidentiel très dynamique et à la préparation des Jeux Olympiques. L'année s'achève en Espagne sous le signe d'une croissance solide des ventes. En Allemagne, les ventes ont été affectées par la guerre des prix sur l'ensemble de l'année ; les prix se sont stabilisés au cours du dernier trimestre bien qu'ils demeurent à un niveau modeste. Dans un marché français peu actif, le bon niveau des prix a permis d'effacer le recul des volumes. Au Royaume-Uni, le chiffre d'affaires est en retrait sur l'année, le ralentissement des dépenses d'infrastructures et du marché de la construction résidentielle s'ajoutant aux tensions exercées sur les prix par les importations.

 

Les ventes en Amérique du Nord ont fortement repris au cours du quatrième trimestre, ce qui permet d'afficher une augmentation du chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année. Aux Etats-Unis, où les ventes sont en croissance forte au quatrième trimestre, les prix restent cependant sous tension et sont en baisse sur l'année, particulièrement dans le Sud et le Nord-Est. Au Canada, où les prix sont en hausse, la demande a été soutenue tout au long de l'année, les tendances les plus favorables étant enregistrées dans les provinces de l'Ouest.

Toutes les autres régions enregistrent une croissance satisfaisante :
- En Europe centrale, la croissance a été forte en Roumanie.
- En Asie, les conditions favorables de marché ont permis à la Corée du Sud et à la Chine d'enregistrer une forte croissance sur leur marché domestique, de même qu'en Malaisie après une année 2002 particulièrement mauvaise. L'évolution favorable des prix en Inde a permis de compenser la baisse enregistrée des volumes. Aux Philippines, l'amélioration substantielle des prix au 4ème trimestre confirme la fin de la guerre des prix qui a marqué les douze derniers mois.
- Le Maroc, la Jordanie, comme la plupart des pays d'Afrique, affichent de bons niveaux de ventes.
- En Amérique Latine, la croissance des ventes a été forte au Chili, et des tendances positives sur les prix sont apparues au Brésil et au Venezuela.

GRANULATS ET BÉTON : +3,8%
Les ventes sont en hausse de 3,8% pour l'ensemble de l'exercice
(-0,6% au premier trimestre, +3,3% au deuxième trimestre, +6,5% au troisième trimestre et +4,1% au quatrième trimestre).

Sur l'année, les ventes sont en croissance en Europe de l'Ouest, sous l'impulsion du Royaume-Uni et de l'Espagne. La croissance au Royaume-Uni est générée par le bon niveau des prix dans les granulats et par l'activité soutenue dans le revêtement routier, en raison de contrats importants en cours de réalisation, bien qu'un léger ralentissement se soit opéré au quatrième trimestre. Les ventes de béton au Royaume-Uni ont également affiché un solide taux de croissance sur l'ensemble de l'année. L'Espagne continue d'enregistrer des ventes record. En France, le marché des granulats et béton s'est érodé en 2003, à l'exception du Sud-Est.

En Amérique du Nord, l'année se termine mieux qu'en 2002, tant pour les ventes de granulats que pour les ventes de Béton. La croissance des volumes au quatrième trimestre compense le repli constaté dans la première partie de l'année en raison des mauvaises conditions météorologiques et du ralentissement du marché de la construction aux Etats-Unis. Dans les granulats et le béton, les prix sont en hausse partout au Canada ainsi que sur la plupart des marchés aux Etats-Unis.TOITURE : +3,0%
Le chiffre d'affaires de la branche Toiture a augmenté de 3,0% sur l'exercice 2003 (-3,2% au premier trimestre, -0,6% au deuxième trimestre, +5,5% au troisième trimestre et +9,1% au quatrième trimestre).

En Europe de l'Ouest, le chiffre d'affaires sur l'année affiche un léger repli dans les tuiles en béton mais progresse dans les tuiles en terre cuite. Au quatrième trimestre, ces deux gammes enregistrent une hausse dans la plupart des pays. Une croissance soutenue du chiffre d'affaires de toutes les gammes de produits est par ailleurs enregistrée en 2003 au Royaume-Uni, en Italie, en République Tchèque et en Hongrie. En revanche, en France, les ventes de tuiles en béton sont en recul. Elles sont également en baisse sur l'année en Allemagne, les tendances favorables du second semestre ne compensant qu'en partie les faibles niveaux du début de l'année.

Aux Etats-Unis, le chiffre d'affaires poursuit sa croissance, porté par un marché du logement en hausse. En Asie, la Malaisie affiche une croissance solide des ventes, et le Japon présente des signes d'amélioration sensibles.

Les ventes d'accessoires de toiture sont en hausse de 3,9% et représentent désormais 17% des ventes de la branche. Les ventes de cheminées affichent une progression de 6% sur l'année.

PLATRE : +6,6%
Le chiffre d'affaires a augmenté de 6,6% au cours de l'exercice 2003 (+1,9% au premier trimestre, +1,6% au deuxième trimestre, +9,5% au troisième trimestre et +14,1% au quatrième trimestre).

Les ventes progressent dans toutes les régions, portées par un quatrième trimestre particulièrement dynamique.

En Europe de l'Ouest, le Royaume-Uni enregistre une forte augmentation de ses ventes, grâce à un marché des plaques de plâtre particulièrement actif tout au long de l'année. La France est en croissance soutenue et l'Allemagne en amélioration, malgré le recul constaté sur son marché.

Aux Etats-Unis, le dynamisme du quatrième trimestre a confirmé le redressement amorcé au troisième trimestre, sous l'effet conjugué d'une demande soutenue du marché de la construction résidentielle et de nouvelles améliorations des prix en décembre. Sur l'année, la moyenne des prix s'établit à 97$ par « millier de pieds carrés », contre 96$ en 2002.

En Asie, tous les marchés affichent une croissance soutenue.

EFFETS DE CHANGE NÉGATIFS : -9,0%, soit 1.287 M€
Les variations de change, en particulier la faiblesse du dollar américain, ont un impact défavorable important sur les ventes au 31 décembre 2003. L'incidence est particulièrement significative sur le chiffre d'affaires réalisé dans les devises suivantes : dollar US (570 M€), livre sterling (134 M€), dollar canadien (84 M€), ringgit malais (71 M€) et real brésilien (50 M€).

EFFETS DE PÉRIMÈTRE : –2,1%, soit 255 M€
Le chiffre d'affaires au 31 décembre 2003 lié à des acquisitions s'élève à 156 M€. Les sorties de périmètre entraînent une réduction du chiffre d'affaires de 411 M€, dont 115 M€ sont imputables à la cession des activités ciment en Andalousie en 2002 et 30 M€ à la cession des activités ciment en Floride en 2003.


Chiffre d'affaires consolidé au 31 décembre 2003
31/12/2003 (M€) 31/12/2002 (M€) Variation A périmètre et taux de change constants A périmètre et taux de change constants et
avant élimination des ventes inter-branches
Ciment 6 383 6 948 -8,1% 5,1% 5,3%
Granulats et Béton 4 465 4 768 -6,4% 3,8% 3,8%
Toiture 1 510 1 538 -1,8% 3,0% 3,0%
Plâtre 1 194 1 146 4,2% 6,4% 6,6%
Autre 106 210 -49,5% 9,3%
TOTAL 13 658 14 610 -6,5% 4,6%

 

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe des positions de premier plan dans chacune de ses quatre branches: Ciment, Granulats & Béton, Toiture et Plâtre. Avec 77.000 collaborateurs, le Groupe est présent dans 75 pays.

La prochaine publication de Lafarge – celle des résultats annuels 2003 – aura lieu le 26 février 2004 (avant l'ouverture du marché actions Euronext).

Pour publication simultanée aux Etats-Unis et dans le reste du monde.

 

Contacts
Communication Relations investisseurs
Véronique Doux
Tél : 33-1 44 34 19 47
veronique.doux@lafarge.com
James Palmer
Tél : 33-1 44-34-92-93
james.palmer@lafarge.com
Brunswick Stéphanie Tessier
Tél : 33-1 53-96-83-79
stessier@brunswickgroup.com
Danièle Daouphars
Tél : 33-1 44-34-92-93
daniele.daouphars@lafarge.com

Les informations, autres qu'historiques, contenues dans le présent communiqué de presse, y compris les informations portant sur notre prévision de résultat d'exploitation courant, constituent des données à caractère prévisionnel (forward-looking statements) au sens du United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces données prévisionnelles ne reflètent pas nécessairement les performances futures et comportent certains risques, aléas et hypothèses ("Facteurs") difficiles à prévoir. Les résultats futurs peuvent différer sensiblement des anticipations de résultats issues de données prévisionnelles, sous l'effet de Facteurs incluant de manière non limitative: la nature cyclique des activités de la Société ; les conditions économiques nationales et régionales dans les pays où le Groupe est présent ; les fluctuations des devises ; le caractère saisonnier des activités de la Société ; le niveau des dépenses de construction sur les marchés majeurs ; la structure de l'offre et de la demande dans l'industrie de la construction ; la concurrence accrue des nouveaux entrants et des concurrents existants ; les conditions climatiques défavorables lors des périodes de forte construction ; les changements et la mise en place de réglementations environnementales ou autres réglementations gouvernementales ; notre capacité à identifier, mener à bien et intégrer efficacement nos acquisitions ; notre capacité de pénétration de nouveaux marchés ; ainsi que d'autres facteurs contenus dans les documents publics déposés ou enregistrés par la Société auprès des autorités boursières y compris dans le Document de Référence déposé par la Société auprès de la COB sous le numéro D03-0375 tel qu'actualisé le 5 juin 2003, ainsi que dans le "Form 20-F" enregistré auprès de la Securities and Exchange Commission aux Etats-Unis. De manière générale, la Société est soumise aux risques et aléas propres à l'industrie de la construction et à une activité de nature mondiale. Les données prévisionnelles sont présentées à la date du présent communiqué et la Société n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces données prévisionnelles en présence d'informations nouvelles, dans le cadre d'événements futurs ou pour toute autre raison.

Appel conférence pour le chiffre d'affaires au 31 décembre 2003
A la suite de la publication du chiffre d'affaires au 31 décembre 2003, un appel conférence aura lieu :
le 28 janvier 2003 à 15h30 (heure de Paris) en langue anglaise (14h30 heure anglaise, 09h30 EDT en Amérique du Nord).
Les intervenants seront :
Jean-Jacques Gauthier – Directeur Général Adjoint, Finance
James Palmer – Directeur Relations Investisseurs
Danièle Daouphars - Relations Investisseurs

Si vous souhaitez participer, merci de composer :
Depuis la France +33 (0) 1 70 99 32 98
Depuis le Royaume-Uni +44 20 8400 6302
Depuis le Royaume-Uni (numéro gratuit) 0 80 0358 2342
Depuis les USA +1 303 205 0066
Depuis les USA (numéro gratuit) +1 800 219 6110
Nom de l'appel conférence : "Lafarge"

Vous aurez la possibilité de réécouter l'appel conférence du 28 janvier 19h30 CET au 5 février 19h30 CET, aux numéros suivants :
Depuis la France +33 (0) 1 70 99 32 94 – Code : 132273#
Depuis le Royaume-Uni +44 (0) 20 8797 2499 – Code : 965276#
Depuis les USA +1 303 590 3000 – Code : 566807#

 
  • Le communiqué de presse (pdf, 185.84 Ko)
  • Details du chiffre d'affaires à fin décembre 2003 (pdf, 161.3 Ko)