Cession d'actifs de Blue Circle en Amerique du Nord

25.05.2001
 

LAFARGE a annoncé avoir conclu un accord pour la cession à VOTORANTIM, pour un montant de 825 millions d'euros, d'actifs détenus aujourd'hui par Blue Circle, en Amérique du Nord, dans la région des Grands Lacs.

Les actifs cédés regroupent :
_deux cimenteries (Bowmanville et St Marys dans la province de l'Ontario);
_une station de broyage située à Détroit (Michigan) ;
_7 terminaux cimentiers sur la côte américaine des Grands Lacs ;
_39 centrales à béton dans la province de l'Ontario ;
_une partie des actifs granulats de Blue Circle, également dans la province de l'Ontario, représentant environ 4 MT des ventes annuelles.

LAFARGE et VOTORANTIM prévoient la mise en œuvre de la transaction au plus tôt après l'acquisition de Blue Circle Industries (BCI) par LAFARGE, sujette à l'approbation de la Federal Trade Commission (FTC) et à la confirmation de l'accord de principe déjà donné par le Bureau Canadien de la Concurrence, ainsi qu'aux conditions suspensives habituelles. Cette cession devrait permettre de lever les réserves exprimées par la FTC sur la position de marché qui aurait résulté de la fusion LAFARGE et BCI dans la région des Grands lacs et permettre à cette opération de se conclure dans le courant de l'été.

VOTORANTIM, dont le siège social est à Sao Paulo, est le chef de file du marché brésilien du ciment (part de marché de 41%) et un des dix plus gros cimentiers mondial. VOTORANTIM possède 16 cimenteries avec une capacité annuelle de 25 millions de tonnes. En 2000 cette société a réalisé un chiffre d'affaires de près de 4,7 milliards d'euros. En plus de ses activités cimentières, VOTORANTIM est actif dans plusieurs autres domaines tels que la pâte à papier et les métaux.

Leader mondial des matériaux de construction, LAFARGE emploie 66 000 personnes dans 71 pays et détient des positions de premier plan dans chacune de ses quatre Branches : Ciment, Granulats & Béton, Toiture et Plâtre. En 2000, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 12,2 milliards d'euros.

 

Le communiqué de presse (pdf, 40.04 Ko)