Broad-Based Black Economic Empowerment : Lafarge affirme son engagement sur le marché en forte croissance d'Afrique du Sud par une opération de 1,1 milliards de rands (120M€)

21.07.2006
 

Euronext : LG, NYSE : LR

Lafarge annonce une opération de Broad-Based* Black Economic Empowerment (BEE « Émancipation économique des populations noires ») d'un montant de 120 millions d'euros, conforme à la politique du Gouvernement d'Afrique du Sud de transformer le pays, de redresser les inégalités raciales et d'élargir le développement économique du pays. Lafarge est l'un des premiers groupes internationaux à conduire une telle opération en Afrique du Sud.

La valeur de l'opération se compare très favorablement aux opérations locales du même type. Elle est basée sur le solide développement du groupe sur ce marché depuis son implantation en 1998, sur l'excellente performance de ses activités, ainsi que sur son fort potentiel de croissance.

Dans le cadre de cette opération, Lafarge cédera 26 % de ses activités d'extraction (carrières de granulats, de calcaire et de gypse) et 10 % de ses activités industrielles (ciment, béton prêt à l'emploi et plâtre) en Afrique du Sud.

Cette participation est répartie entre un consortium qui en détiendra 75% et les collaborateurs sud-africains historiquement défavorisés, réunis au sein d'un groupement d'actionnariat salarié (Employee Share Ownership Trust, ESOT), qui en détiendront 25 %. Le consortium est conduit par deux partenaires (Peotona Group Holdings et Motjoli Resources**) avec 40 % des parts. Un groupement dédié à des missions d'éducation et les communautés locales entourant les carrières de Lafarge détiendront respectivement 53 % et 7 % des parts du consortium.

La participation significative dédiée à des activités éducatives est une des caractéristiques originales et innovantes de la transaction. La mission de ce groupement sera de dispenser une éducation de qualité aux personnes souffrant de handicaps visuels et aux Sud-Africains historiquement défavorisés issus de groupes minoritaires, en privilégiant particulièrement les femmes.

En participant à la politique de “Black Empowerment” du Gouvernement, Lafarge réaffirme son engagement à l'Afrique du Sud et à ses communautés. Cette initiative est cohérente avec la démarche de développement durable menée depuis de nombreuses années par le groupe. Lafarge est convaincu que la création de valeur à long terme est plus solide lorsque les intérêts des communautés locales et de l'environnement dans lesquels il opère sont pris en compte avec exigence et transparence. Cette stratégie reflète les valeurs fondamentales du groupe, qui associent savoir-faire industriel, performance, création de valeur, respect des collaborateurs et des cultures locales, protection de l'environnement, préservation des ressources naturelles et de l'énergie avec le meilleur intérêt de ses actionnaires.

Informations complémentaires :

*Une entreprise « broad-based » compte un actionnaire d'émancipation qui représente une large base de membres, comme une communauté locale, ou dont les bénéfices soutiennent un groupe cible, par exemple, des femmes noires, des personnes handicapées, les jeunes et les ouvriers. Les actions sont détenues par des participations directes, des organisations à but non lucratif et des fiducies.

**Peotona Group Holdings est une société d'investissement détenue à 100% par des femmes. Motjoli Resources est une société minière détenue à 100% par des Noirs, dont 40 % de femmes.

Avec 2000 collaborateurs en Afrique du Sud, Lafarge est présent dans ses quatre métiers. Le groupe est arrivé dans ce pays en 1998, avec l'acquisition d'une activité de ciment, granulats et béton. Lafarge détient aujourd'hui deux usines de ciment d'une capacité de 2,6 MT ainsi qu'une ligne de 1MT en construction ; 50 centrales à béton d'une capacité de 2 Mm3 ; 20 carrières de granulats pour une capacité de 2 MT ; une usine de plâtre et une usine de plaques de plâtre en construction, d'une capacité de 20 Mm² ; et enfin six usines de tuiles.

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge occupe une position de premier plan dans chacune de ses quatre activités : Ciment, Granulats & Béton, Toiture et Plâtre. Avec 80 000 collaborateurs, le groupe est présent dans 76 pays.
En 2005, il a réalisé un chiffre d'affaires de 16 milliards d'euros.
Lafarge est la seule entreprise du secteur de la construction répertoriée dans la liste 2006 des 100 multinationales les plus engagées en matière de développement durable. Depuis de nombreuses années, Lafarge inscrit sa croissance dans le cadre d'une stratégie de développement durable : son savoir-faire concilie efficacité industrielle, création de valeur, respect des hommes et des cultures, protection de l'environnement, économie des ressources naturelles et de l'énergie. Pour faire progresser les matériaux de construction, Lafarge place le client au cœur de ses préoccupations et offre aux professionnels du secteur et au grand public des solutions complètes et innovantes pour plus de sécurité, de confort et de qualité dans le cadre de vie quotidien.

Contacts
Communication Relations investisseurs
Stéphanie Tessier
Tél : 33-1 44-34-92-32
stephanie.tessier@lafarge.com
Yvon Brind'Amour
Tél : 33-1 44-34-11-26
yvon.brindamour@lafarge.com
Louisa Pearce-Smith
Tél : 33-1 44-34-18-18
louisa.pearce-smith@lafarge.com
Danièle Daouphars
Tél : 33-1 44-34-11-51
daniele.daouphars@lafarge.com
Lucy Wadge
Tél : 33-1 44-34-19-47
lucy.wadge@lafarge.com
Stéphanie Billet
Tél : 33-1 44-34-94-59
stephanie.billet@lafarge.com

Les informations, autres qu'historiques, contenues dans le présent communiqué, y compris celle concernant la finalisation de l'opération de Black Economic Empowerment, constituent des données à caractère prévisionnel (forward-looking statements) au sens du United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces données prévisionnelles ne reflètent pas nécessairement les performances futures et comportent certains risques, aléas et hypothèses ("Facteurs") difficiles à prévoir. Les résultats futurs peuvent différer sensiblement des anticipations de résultats issues de données prévisionnelles, sous l'effet de Facteurs incluant de manière non limitative: la nature cyclique des activités de la Société ; les conditions économiques nationales et régionales dans les pays où le Groupe est présent ; les fluctuations des devises ; le caractère saisonnier des activités de la Société ; le niveau des dépenses de construction sur les marchés majeurs ; la structure de l'offre et de la demande dans l'industrie de la construction ; la concurrence accrue des nouveaux entrants et des concurrents existants ; les conditions climatiques défavorables lors des périodes de forte construction ; les changements et la mise en place de réglementations environnementales ou autres réglementations gouvernementales ; notre capacité à identifier, mener à bien et intégrer efficacement nos acquisitions ; notre capacité de pénétration de nouveaux marchés ; ainsi que d'autres facteurs contenus dans les documents publics déposés ou enregistrés par la Société auprès des autorités boursières y compris dans le Document de Référence déposé par la Société auprès de l'AMF, ainsi que dans le "Form 20-F" enregistré auprès de la Securities and Exchange Commission aux États-Unis. De manière générale, la Société est soumise aux risques et aléas propres à l'industrie de la construction et à une activité de nature mondiale. Les données prévisionnelles sont présentées à la date du présent communiqué et la Société n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces données prévisionnelles en présence d'informations nouvelles, dans le cadre d'événements futurs ou pour toute autre raison.

 

Le communiqué de presse (pdf, 139.21 Ko)