Algérie - un programme d'apprentissage pour réduire le chômage local

Algérie

Lafarge en Algérie a développé un programme d’apprentissage pour former de futurs maçons spécialisés dans les travaux de finition. Le programme s’appelle “Hirfati” (‘mon métier’ en arabe). A la fin de la formation, Lafarge s’assure que les apprentis trouvent un travail dans une société ou qu’ils soient capables de créer leur propre entreprise.

03.10.2013
 

Objectifs

  • Créer des opportunités d'emploi pour les jeunes au sein de la communauté locale en leur offrant une formation de qualité dans des domaines pertinents.
  • Renforcer nos liens avec les autorités locales et nationales, qui sont conscientes du manque de travailleurs qualifiés et de programmes de formation publics et privés adaptés.
  • Renforcer nos relations avec nos clients chez qui nous cherchons à placer les apprentis.

Résumé

Lafarge a développé le programme ‘Hirfati' (‘mon métier' en arabe) en Algérie, pour répondre au besoin croissant de trouver des maçons spécialisés dans les travaux de finition.

Il s'agit d'un programme d'apprentissage diplômant dans le domaine de la maçonnerie. Il est proposé aux jeunes sans emploi, qui participent à une session de formation de 9 mois, alternant cours dans un centre de formation et expérience pratique dans une entreprise. A la suite de la formation, Lafarge s'assure que les apprentis trouvent du travail dans une société ou qu'ils sont capables de créer leur propre entreprise

Pour ce programme, Lafarge travaille en partenariat étroit avec des organisations connues comme ‘Les Compagnons du devoir', une association française qui favorise les professions manuelles.

Résultats

La première session du programme Hirfati a rassemblé 20 jeunes des communautés locales autour de nos usines de Msila et Sig. La formation était axée sur les revêtements en maçonnerie (enduits, carrelage, etc.).

Lafarge a participé à la sélection des candidats et à la mise en place d'une formation de qualité dans un domaine où il y a de réels débouchés pour des ouvriers qualifiés. A la suite de la formation, Lafarge a aidé à placer les jeunes en les mettant en contact avec ses clients dans la région.

La formation a reçu un accueil enthousiaste de la part de l'industrie locale du bâtiment et Lafarge a donc lancé un deuxième programme de formation, axé cette fois-ci sur les métiers de la soudure.