Nomination du futur Conseil d’administration de LafargeHolcim

14.04.2015
 

Dans le cadre de leur projet de fusion entre égaux, les Conseils d’administration de Holcim et de Lafarge ont nommé leurs candidats pour le futur Conseil d’administration de l’entité combinée, sous réserve de la finalisation de l’opération. Le Conseil d’administration comportera 14 membres qui seront élus à l’Assemblée Extraordinaire de Holcim qui se tiendra le 8 mai 2015.

Ces candidats sont :

  • Wolfgang Reitzle, Coprésident (actuellement Président du Conseil d’administration de Holcim)
  • Bruno Lafont, Coprésident (actuellement Président du Conseil d’administration et Directeur général de Lafarge)
  • Beat Hess, Vice-Président (actuellement Vice-Président du Conseil d’administration de Holcim)
  • Bertrand Collomb (actuellement Président d’honneur de Lafarge1)
  • Philippe Dauman (actuellement membre du Conseil d’administration de Lafarge)
  • Paul Desmarais Jr. (actuellement membre du Conseil d’administration de Lafarge)
  • Oscar Fanjul (actuellement Vice-Président du Conseil d’administration de Lafarge)
  • Alexander Gut (actuellement membre du Conseil d’administration de Holcim)
  • Gérard Lamarche (actuellement membre du Conseil d’administration de Lafarge)
  • Adrian Loader (actuellement membre du Conseil d’administration de Holcim)
  • Nassef Sawiris (actuellement membre du Conseil d’administration de Lafarge)
  • Thomas Schmidheiny (actuellement membre du Conseil d’administration de Holcim)
  • Hanne Birgitte Breinbjerg Sørensen (actuellement membre du Conseil d’administration de Holcim)
  • Dieter Spälti (actuellement membre du Conseil d’administration de Holcim)

 

Sous réserve de la réalisation du projet de fusion, Anne Wade et Jürg Oleas démissionneront de leur fonction de membre du Conseil d’administration de Holcim avec effet à la finalisation du projet.

1 Son mandat en tant que membre du Conseil d’administration de Lafarge étant terminé depuis mai 2012

 

A propos de Holcim

Holcim est un leader mondial de la fabrication et de la distribution de ciment et de granulats (pierre broyée, gravier et sable) ainsi que dans d'autres activités, telles que le béton prêt à l'emploi, l'asphalte et les services afférents. Le Groupe détient des participations majoritaires et minoritaires dans quelque 70 pays, sur tous les continents. En 2014, Holcim a réalisé un chiffre d’affaire de plus de 19,1 milliards de francs suisses. Grâce à ses structures orientées marché, à ses innovations produits, à l’expertise de ses collaborateurs et à ses systèmes de management environnemental efficaces, Holcim est très bien positionné, aujourd’hui comme pour les années à venir.

Des informations plus complètes sur Holcim peuvent être obtenues sur son site internet : www.holcim.com

 

A propos de Lafarge

Leader mondial des matériaux de construction, Lafarge a réalisé un chiffre d’affaires de 12,8 milliards d’euros en 2014, avec une présence dans 61 pays et 63 000 collaborateurs. Acteur majeur dans ses activités Ciment, Granulats & Bétons, il contribue à la construction des villes dans le monde entier avec des solutions innovantes pour les rendre plus accueillantes, plus compactes, plus durables, plus belles et mieux connectées. Doté du premier centre de recherche au monde sur les matériaux de construction, Lafarge place l'innovation au cœur de ses préoccupations, au service de la construction durable et de la créativité architecturale.

 

Information importante

Ce communiqué ne constitue ni une offre d’achat ou d’échange, ni une sollicitation d’une offre pour la vente ou l’échange d’actions Lafarge ou une offre de vente ou d’échange, ni une sollicitation d’une offre pour l’acquisition ou l’échange d’actions Holcim. Aucune information contenue dans ce document n’est ou ne doit être interprétée comme une promesse ou une garantie quant à la performance future de Lafarge ou Holcim. 

 

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des informations et déclarations prospectives concernant Holcim, Lafarge et leurs activités regroupées après la réalisation de l’opération envisagée qui n’ont pas fait l’objet d’un audit ou d’une vérification indépendante. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations. Bien que les directions de Holcim et Lafarge estiment que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs et les porteurs de titres Holcim et Lafarge sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Holcim et Lafarge, qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Le groupe combiné pourrait ne pas réaliser les avantages escomptés de l’opération.